La France dispose de 35 accès à plus de 10 Mbit/s pour 100 habitants. C’est le premier pays d’Europe et le deuxième pays au monde, à disposer du plus d’accès en haut débit fixe. Nous ne sommes devancés que par la Corée du Sud.

L’International Telecommunication Union (ITU), une agence des Nations Unies spécialisées dans les technologies de l’information, a réalisé un classement. Selon ses données, la France est en 2015, le deuxième pays à disposer du plus d’accès à internet en haut débit dans le monde. Nous sommes donc seconds en termes de déploiement du haut débit fixe. Avec près de 35 accès à plus de 10 Mbit/s pour 100 habitants, nous sommes loin devant laGrande-Bretagne (moins de 30) ou même le Japon. La France supplante donc désormais les pays nordiques, souvent leader en matière de haut débit.

L’accès haut débit mobile privilégié dans les pays en voie de développement.

Les pays en voie de développement comptent seulement 7,1 accès à haut débit fixe pour 100 habitants. Alors que les pays riches disposent en moyenne de 29 accès par habitant. Les données de l’UIT prouvent donc, que le déploiement du haut débit fixe reste lent dans pays en voie de développement. La cause se situerait dans le fait que les prix stagnent voire même augmentent. Pour ce qui est des pays pauvres, il n’y a plus que 0,5 accès par habitants.

Le grand gagnant dans les pays en voie de développement est l’accès haut débit mobile. Il coûte moins cher que pour l’internet : un accès mobile coûte par rapport au PIB, deux fois plus que dans les pays riches. Néanmoins l’internet a un prix trois fois plus élevé dans les pays en voie de développement que dans les pays les plus riches.

Fin 2015, 3,2 milliards de personnes dans le monde disposeront d’Internet, soit 43 % de la population mondiale. Alors qu’en 2001, seuls 500 millions d’utilisateurs (8 % de la population) avaient accès au réseau. Néanmoins, il reste encore 4 milliards de personnes à connecter dans le monde, dans les pays en voie de développement ou pauvre.

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.