L’agence spatiale américaine a évoqué mardi dernier sa quête en matière de planètes habitables dans le système solaire et au-delà. La réponse à la question de l’existence de la vie ailleurs dans l’univers pourrait être étayée encore de notre vivant.

« Nous aurons de fortes indications  de la vie extraterrestre dans la prochaine décennie et la preuve irréfutable dans les dix à vingt prochaines années », a affirmé mardi Ellen Stofan, chef scientifique de la NASA, lors d’un événement public organisé par l’agence spatiale américaine à son siège de Washington. « Nous savons où chercher, nous savons comment chercher, et dans la plupart des cas, nous avons la technologie (pour le faire) », a-t-elle déclaré. « Ce n’est certainement pas un ‘si’, c’est un ‘quand’ », a dit de son côté Jeffery Newmark, directeur intérimaire de l’héliophysique à la NASA. « On ne parle pas des petits hommes verts », a cependant nuancé Ellen Stofan. « Nous parlons de petits microbes », a-t-elle précisé.

Élargir les idées

Les experts de la NASA ont présenté mardi les récentes découvertes qui suggèrent que l’humanité est plus proche qu’elle ne l’a jamais été de saisir où nous pourrions trouver la vie dans le système solaire et au-delà. Les anciennes idées à ce sujet pourraient avoir été trop limitées. « Nous commençons à comprendre que le système solaire est un endroit très ‘humide’ », a expliqué Jim Green, directeur de la science planétaire à la NASA.

À quoi ressemblera cette forme de vie?

« Nous n’étudions pas seulement l’eau et l »habitabilité’ dans notre système solaire, nous cherchons aussi du côté de planètes autour d’autres étoiles », a indiqué Paul Hertz, directeur de l’astrophysique à la NASA. « Une fois que nous dépasserons Mars, qui est constituée de la même matière que la Terre, la probabilité que la vie soit similaire à ce que nous connaissons sur cette planète sera très faible », a anticipé l’astronaute John Grunsfeld, administrateur associé à l’agence américaine.

Cette génération ou la suivante?

Selon lui, la vie extraterrestre sera découverte par la prochaine génération de scientifiques et explorateurs. Constatant les progrès de la communauté scientifique, Jim Green a pour sa part estimé qu’il serait encore en poste lorsque l’on découvrira la vie ailleurs dans le système solaire.

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.