Francis Rocard du Cnes revient sur le réveil du petit robot Philea qui a eu lieu ce week-end sur la comète Tchouri.

Ce samedi 13 juin, à 22h28 heure de Paris, le réveil tant attendu a enfin eu lieu. Le petit robot Philae, endormi depuis mi-novembre sur la surface hostile de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, a finalement ouvert l’oeil et envoyé un premier signal à son compagnon, la sonde Rosetta, qui survole l’astre glacé. Suivi d’un second signal dans la soirée du lendemain. « Une excellente nouvelle » se réjouit Francis Rocard, responsable « système solaire » au Cnes. D’après lui, l’explorateur a désormais environ quatre mois pour poursuivre ses opérations scientifiques, entamées dans la foulée de son atterrissage, le 12 novembre dernier. Les chercheurs estiment qu’alors 80% de ses missions avaient pu être remplies – une réussite pour ce laboratoire mobile, le premier à s’être posé sur une comète. Grâce à cette seconde chance, Philae pourra peut-être compléter ses analyses. C’est en tous les cas ce qu’espère Françis Rocard, qui annonce que les opérations scientifiques pourraient reprendre dès la semaine prochaine.

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.