« La future téléphonie selon l’inventeur du téléphone portable »

Le 3 avril 1973, le tout premier appel effectué depuis un téléphone portable est passé dans les rues de New York. Son inventeur, Marty Cooper revient sur l’aventure et partage sa vision de l’avenir.

Aujourd’hui âgé de 89 ans, Marty Cooper a inventé le tout premier téléphone portable : le Motorola DynaTAC 8000X. Dans une interview recueillie par le magazine Motherboard, l’homme explique que dans les années 1960, l’opérateur AT&T souhaitait développer tous les canaux de communication, du téléphone à la radio de police. la société venait d’ailleurs de présenter les premiers téléphones de voiture.

Marty Cooper et son équipe conçoivent alors un téléphone véritablement portable. L’homme avoue que l’appareil n’était pas très fiable. Puisqu’à l’époque, les cartes intégrées (SoC) n’existent pas, le terminal est fabriqué avec plusieurs centaines de composants. « Je pense que l’invention du téléphone portable est peut-être aussi importante que l’invention de la roue » affirme M. Cooper.

L’homme explique que nous sommes toujours au début des usages liés au téléphone portable et qu’il faudra encore deux générations avant de comprendre toutes les possibilités offertes par les communications mobiles. Selon lui, le fait même de porter un appareil à l’oreille pour passer un appel n’est pas naturel. « J’imagine un avenir où il y aura des implants sous la peau, derrière l’oreille par exemple », précise-t-il. Il ajoute que l’utilisateur sera en mesure de communiquer avec un ordinateur faisant office d’assistant virtuel établissant des communications via un serveur personnel.

Sur la question des applications, l’homme avoue les trouver complètement inutiles. Plutôt que de rechercher parmi les millions d’applications pour trouver celle qui nous correspond,« en faisant usage de l’intelligence artificielle, vous pouvez avoir un serviteur capable de connaître vos besoins », déclare M. Cooper. Et d’ajouter que c’est l’application qui doit trouver l’utilisateur et non l’inverse.

Les travaux portés actuellement sur l’intelligence artificielle donnent effectivement naissance à quelques dispositifs amorçant cette idée. C’est le cas de divers launcher Android capables d’afficher la bonne application au bon moment de la journée après une analyse des habitudes du mobinaute. Mais ces travaux ne font que débuter.

La vision de Marty Cooper rejoint celle des sociétés travaillant sur des projets de transhumanisme. Un peu plus tôt ce mois-ci, à l’occasion de la conférence Exponential Finance qui s’est tenue à New York, Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie chez Google, a présagé que les humains deviendraient des êtres hybrides au cerveau connecté dans le courant des années 2030.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s