« La nouvelle idée d’Elon Musk ? Des bombes atomiques pour réchauffer Mars »

Le dirigeant de SpaceX et de Tesla Motors veut maintenant rendre la planète Mars habitable, comme il l’a déclaré dans le Late Show de Stephen Colbert, sur la chaîne américaine CBS.

Invité du Late Show, célèbre émission présentée par Stephen Colbert sur la chaîne américaine CBS, l’ultra-médiatique Elon Musk a expliqué comment, selon-lui, il fallait procéder pour « terraformer » la glaciale planète Rouge. Sur Mars, il règne en effet en moyenne une température de -63°C peu propice à l’installation d’une colonie humaine, en plus de l’absence d’atmosphère et d’une gravité de seulement 1/3  de celle de la Terre.

De la science-fiction plus que la science

Mais Elon Musk a réfléchi à la question. Pour le chef d’entreprise, il existe deux méthodes pour réchauffer Mars : une méthode douce et une… plus douce. La première méthode, la plus couramment évoquée, est de diffuser sur une longue période un flux de gaz à effet de serre qui permettrait de retenir la chaleur qui s’évapore de Mars. Cela contribuerait à réchauffer la planète en formant une proto-atmosphère. La seconde méthode, la « méthode Musk » ? Elle consiste tout simplement à bombarder les pôles avec des bombes atomiques. Elles provoqueraient une vague de chaleur qui ferait fondre la glace autour de ces zones et fournirait ainsi de l’eau liquide nécessaire à l’établissement de la vie.

Si le milliardaire est un habitué des annonces sensationnelles, cette dernière saillie est à prendre au second degré : aucune technologie n’est actuellement en mesure de rendre une planète propice à la vie humaine même si de nombreux scientifiques planchent sur des projets futurs commeChristopher McKay du NASA Ames Research Center. Ce dernier opte aussi pour l’émission de gaz à effet de serre comme des chlorofluorocarbures (responsables de la destruction de la couche d’ozone sur Terre). Ils permettraient d’augmenter la température de 4°C et provoqueraient la transformation d’une partie de la calotte polaire. Celle-ci en se vaporisant rejetterait à son tour du dioxyde de carbone, autre gaz à effet de serre, dont l’action cumulée élèverait la température de surface d’une soixantaine de degrés. De quoi faire fondre les glaces et fournir de l’eau.

Bien-sûr, cela ne suffirait pas à rendre Mars habitable : il faudrait ensuite trouver une source d’oxygène et surtout une méthode pour retenir les particules létales issues du vent solaire et du rayonnement cosmique. Sur Terre le champ magnétique terrestre fournit cette protection en formant un dôme magnétique qui dévie les rayons dangereux. Mais Mars est privée de champ magnétique et ne bénéficie donc pas d’un tel bouclier. L’établissement d’une forme de vie, même non permanente, demeure donc très problématique sur la planète Rouge.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V 

Publicités