« Airbus travaillerait sur un Concorde 2 capable de dépasser les 5000 km/h »

Tout est parti d’un brevet que la société européenne Airbus vient de déposer, brevet qui décrit dans le détail ce que pourrait être un futur Concorde 2; et attention les yeux, l’engin est du genre à faire passer nos avions actuels pour de simples jouets. Le Concorde 2 décollerait à la verticale, et pourrait atteindre la vitesse hypersonique de Mach 4,5 (soit 4,5 fois la vitesse du son). Le trajet Londres-New-York serait donc bouclé en tout juste une demi-heure !

Les trois moteurs, dont deux turbo jets, développeraient la puissance nécessaire pour ce décollage à la verticale. Le troisième moteur, identique à celui utilisé dans les fusées, placerait l’avion-fusée à 35 000 mètres d’altitude. Des statoréacteurs placés sous les deux ailes de l’appareil feraient alors redescendre le jet à une hauteur « traditionnelle » avant le passage à une vitesse de 5500 km/h (qui serait presque la vitesse de croisière). Toutefois, malgré sa vitesse de pointe impressionnante, le Concorde 2 ne sera pas l’avion le plus rapide du monde. Le record est en effet détenu par le X-51A WaveRider un jet de l’armée américaine qui a déjà atteint Mach 5,1 lors de ses premiers tests en 2014.

Le nouveau Concorde d’Airbus, tout comme son prédécesseur, serait avant tout destiné à une clientèle aisée (voire très aisée). La capacité de l’appareil ne dépasserait pas les 20 places, et il y a de fortes chances que seuls quelques hommes d’affaires de très grands groupes l’utilisent en guise de taxi futuriste.

Sources

Publicités