« Google dévoile un ordinateur quantique super puissant »

Google et la Nasa ont présenté les derniers tests de leur ordinateur quantique. Un ordinateur surpuissant capable de calculer 100 millions de fois plus vite qu’un ordinateur classique.

A l’image d’IBM avec son super calculateur Watson, Google et la Nasa coopèrent dans le développement d’un ordinateur quantique. Baptisé D-Wave X2, cet ordinateur super puissant calcule 100 millions de fois plus rapidement qu’une machine classique selon les derniers tests effectués.

D-Wave X2 : Google et la Nasa sur la piste de l’informatique quantique

Le tout nouvel ordinateur quantique, D-Wave 2X, appartenant à la Nasa et à Google,  n’a rien à voir avec votre ordinateur de bureau. D’abord c’est une technologie qui coute des millions voire des milliards de dollars et ensuite il a la taille d’un abri de jardin. Il y a quelques jours, l’équipe « Google Quantum AI team » publiait sur son blog les résultats des derniers tests de cette machine hors normes.

Ces capacités de calculs ont ainsi été comparées à celles d’un PC traditionnel et les résultats sont véritablement époustouflants. D-Wave 2X a effectué ces calculs 100 millions de fois plus vite que la machine classique. C’est à dire que cet ordinateur surpuissant est capable de calculer en 1 seconde ce qui prendrait 10 000 ans à un PC conventionnel.

Si D-Wave 2X est si rapide c’est qu’il fonctionne selon l’informatique quantique. Alors que les ordinateurs actuels fonctionnent de façon binaire (0 ou 1), l’informatique quantique utilise la technologie du qbits, ainsi un qbit peut avoir plusieurs valeurs (0 et 1).

A quoi sert l’informatique quantique ?

Si Google et la Nasa ont démontré que l’informatique quantique permet une rapidité de calcul sans égal, dans l’état, l’ordinateur D-Wave 2X n’a pas d’utilité concrète. Cependant à terme, il permettra à la Nasa de calculer des trajectoires et d’effectuer des simulations pour ses missions futures beaucoup plus rapidement et de façon très précises. Google y voit aussi de très bons débouchés dans le domaine de la réalité virtuelle par exemple.

Pour Mike Mayberry, responsable de la recherche chez Intel, « un ordinateur quantique totalement fonctionnel, c’est pour dans une dizaine d’années au moins, mais les efforts de recherche pratique et théorique que nous annonçons aujourd’hui sont une étape importante dans le voyage pour en faire une réalité« .

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s