« Un espoir phénoménal : cette enzyme est capable de détruire définitivement les cellules contaminées par le SIDA »

C’est une véritable révolution pour les 37 millions de personnes dans le monde atteintes de ce virus. Il existe déjà des traitements permettant de combattre cette maladie, mais ils ont souvent des effets secondaires et ne peuvent pas éradiquer le virus. Pour créer ces « ciseaux moléculaires », les scientifiques ont dû modifier l’enzyme.

L’idée de base était de supprimer de l’ADN de la personne atteinte, les séquences infectées par le virus. Avant d’y parvenir, les chercheurs ont récolté des séquences atteintes par le VIH (venant de cellules humaines, de souris et même de bactéries). Ils ont constaté qu’un même code génétique est très souvent présent dans tous ces échantillons. La séquence est composée de 34 parties. Si toutes les séquences touchées par le VIH n’ont pas ces 34 parties, cela revient chez 82 % des humains atteints par le virus. Pour éradiquer cela, les chercheurs ont modifié une enzyme, la recombinase.

La recombinase est une enzyme qui permet la recombinaison génétique. Elles apparaissent souvent chez les organismes multicellulaires, comme les bactéries ou les champignons. Elles peuvent manipuler la structure du génome. Les scientifiques se sont servis de sa capacité à exciser une séquence. Après de nombreuses modifications, l’enzyme Brec1 réussissait à couper la séquence atteinte par le virus avec précision. Une fois que cela est fait, le virus est totalement éradiqué de l’organisme. Outre sa précision, cette méthode n’engendre aucun effet secondaire sur le patient.

Pour le moment, cette technique en est aux phases de tests. L’utilisation en clinique est encore loin. Néanmoins, les chercheurs sont optimistes : les essais sur des souris infectées par le VIH sont très concluants. Après une injection de Brec1, le virus disparaît peu à peu, jusqu’à ne plus être détectable. Cela donne en tout cas de l’espoir sur la possibilité d’éradiquer le VIH chez les humains.

Aujourd’hui encore, le VIH est très virulent chez les humains. En plus d’être facilement transmissible, il fait des dégâts importants. C’est pour cette raison que de nombreux chercheurs tentent de trouver un moyen de l’éradiquer rapidement. Le processus développé par ces chercheurs allemands laisse à espérer qu’il sera bientôt envisageable d’être guéri du VIH en une seule fois. D’autres scientifiques ont cherché à faire avancer les choses, comme ceux qui ont boosté le système immunitaire pour qu’il détecte plus facilement le virus.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s