« Modification de la météo et conséquences néfastes »

L’atmosphère et forcement modifié par l’activité humaine et l’homme continuera surement. Regardons ces quelques exemples ou l’homme intervient pour modifier la météo à sa guise.

Ensemencement des nuages :
Les expert de l’ensemencement des nuages se servent d’avion pour atteindre les nuages visés et leur envoient des doses d’iodure d’argent notamment. La vapeur d’eau s’agrippe autour des particules d’iodure d’argent et multiplie leur taille jusqu’à être trop lourdes, elles finissent donc par tomber du ciel. C’est exactement ce que ces expert veulent, en accélérant la venue de la pluie, ils évitent ainsi dans certains cas une pluie de grêle, mais évitent surtout de possibles tempêtes. Un procédé équivalent est utilisé pour ‘crever’ des ouragans.

Iodure d’argent :
Mais que se passerait-il si une particule d’iodure d’argent nous atterrissait dans l’œil, ou pire, si nous en inhalons ? Certains diront que ce n’est rien et qu’à petite dose cela ne peut pas faire de mal à l’être vivant. Pourtant, l’iodure d’argent peut infliger de graves lésions que ce soit à l’homme, a l’animal, à la végétation ou à la vie marine.

Les techniques de modification artificielle du climat sont de plus en plus complètes, mais les idées les plus prometteuses proviennent d’un domaine mathématique appelé ‘la théorie du Chaos’. Avec cette technologie, les expert estiment un jour pourvoir changer la trajectoire d’un ouragan.

Stormfury :
Le projet ‘Stormfury’ est un projet d’ensemencement des nuages, mais à l’intérieur même des cyclones. Une portion du mur de l’œil, est ensemencée avec bien évidemment de l’iodure d’argent et cela a pour but de fragiliser et d’affaiblir ces cyclones. Les résultats des premiers essais ne furent pas concluants, mais ont permis aux chercheurs d’en savoir plus sur ces phénomènes et d’acquérir une meilleure expérience en ce domaine.

Canon a grêle :
Les agriculteurs utilisent des canons à grêle pour protéger leurs exploitations contre cette dernière. Ces canons sont censés limiter la maturité des grêlons ce qui abîmera moins les cultures.

HAARP :
Une étude a parallèlement été menée sur l’ionosphère, elle s’appelle HAARP ‘High Frequency Active Auroral Research Program’. Ce programme américain utilise des transmetteurs à fréquences qui réchauffent l’ionosphère pour voir l’évolution et le comportement de cette dernière. Des techniques ont été mises au point pour modifier l’ionosphère, toujours avec des fréquences, pour étudier les modifications sur les communications à longues distances.

Radiateur ionosphérique :
C’est dans ce sens et dans ce but qu’a été créé le plus grand radiateur ionosphérique du monde, il peut chauffer plus de 1 000 kilomètres carrés de l’ionosphère et ce jusqu’à 50 000°. Il est de plus dirigeable et orientable à souhait, ce qui en fait un radiateur bien pratique. C’est grâce à ce radiateur géant qu’on a découvert qu’en envoyant des radios fréquences dans l’ionosphère et en la ciblant avec ce type d’instrument, on obtient un effet de réchauffement, réchauffement qui soulève l’ionosphère dans un diamètre de 50 kilomètres. Voilà ce qui modifie les systèmes de pression localisé et peut-être même le Jet Stream.

Jet Stream :
Mais qu’est-ce que le Jet Stream ? C’est un flux d’air très rapide qui se trouve entre la tropopause et la troposphère, donc dans l’atmosphère, entre six et 15 kilomètres. Il faut savoir que ces courants sont épais de quelques kilomètres, mais long de milliers. Malheureusement, la modification du climat faite à tel endroit peut avoir d’énormes et de très graves conséquences pour tout le reste de la planète. Un Jet Stream déplacé en France pourrait activer une série de tornades en Italie (par exemple).

Conclusion:
C’est là justement qu’on peut se demander si la modification de la météo ne peut pas servir à des fins militaires. Il faut savoir que cela a déjà été le cas par le passé.

La manipulation climatique a de beaux jours devant elle, mais petit à petit nous sommes en train de détruire l’environnement. ? Nous ne nous occupons pas comme il le faudrait de notre planète et nos vies ont bien trop d’impacts sur la nature.

Mais les scientifiques, eux, pensent déjà à s’installer sur Mars.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s