« Ces phénomènes étranges et incroyables observés sur Terre »

La Terre est un véritable laboratoire où se produisent des phénomènes incroyables, parfois étranges, mais souvent merveilleux.Certaines choses résistent parfois à la compréhension logique, mais cela ne signifie pas toujours qu’elles ne peuvent pas s’expliquer scientifiquement.

Il suffit juste de chercher. A New-York le 7 décembre 2007, un miracle a eu lieu. Deux frères, dont le métier est laveur de vitres, font une chute de 50 étages. Pourquoi l’un meurt et l’autre pas ?

Dans la Vallée de la Mort, un parc désertique du Nevada, des pierres laissent des mystérieuses traces de déplacement dans le sable.
Personne ne les a jamais vu bouger. Et pourtant, il y a ces traces, qui démontre sans doute possible qu’elles ont roulé et suivi une trajectoire. En plein désert, sans qu’il y a une pente significative ? Comment est-ce possible ?

Le tout en vidéo dans ce reportage.

Vous avez aimé ce reportage? Encore voici d’autres tout aussi incroyables.

Les vagues interminables

Elles se produisent deux fois par an au Brésil lorsque l’océan Atlantique rencontre l’embouchure du fleuve Amazone. Elles peuvent parcourir jusqu’à 8046 km à l’intérieur des terres avant de ralentir, enfin.

Les mystérieux Crop Circles sous-marins

Pour trouver l’âme sœur, le poisson-globe dessine sur le sable avec ses nageoires et son corps, au fond de l’océan, une forme géométrique qui peut atteindre les 2 mètres de diamètre. Comment ne pas succomber ?

Du sang qui coule en Antarctique

Pas de sang ici bien sûr, mais une colonie de bactéries dans une poche d’eau de mer enfermée depuis 1,5 millions d’années sous le glacier Taylor, en Antarctique. Les micro-organismes y auraient survécu en assimilant sulfates et composés ferreux. La poche d’eau s’écoule à la surface du glacier en « Blood Falls » (cascades de sang) dont la couleur s’explique par des concentrations de fer.

La lave bleue du volan Kawah ljen

Sur l‘île de Java en Indonésie, à la nuit tombée, au cœur du cratère du volcan Kawah Ijen, il est possible d’observer de la lave bleue.
Ce n’est pas la lave à proprement parler qui est bleue, mais plutôt les flammes qui l’entourent. Le volcan rejette énormément de gaz sulfuriques qui, à haute température, s’enflamment, produisant des flammes bleues pouvant atteindre jusqu’à cinq mètres de hauteur.

Le volcan Kawah Ijen culmine à 2.380 mètres. Il est connu pour abriter également le lac le plus acide du monde et une mine de souffre à ciel ouvert.

Ces arbres cocons au Pakistan

Pendant la saison des inondations, des millions d’araignées se voient obligées de fuir dans les arbres, et d’y faire leur nid. En 2010, les insectes habituellement présents dans les mares où l’eau stagne se sont retrouvés piégés dans les arbres par ces toiles. Les araignées ont ainsi, à leur insu, lutté contre le développement du paludisme en aidant à réduire la population de moustiques en ces régions.

Les reliefs de Danxia

Le relief Danxia s’étend sur plusieurs provinces du sud-est de la Chine. Danxia vient de danxiá dìmào qui veut dire « relief de nuages pourpres « . Datant du crétacé et formé de grès rouge et de congloméras divers, ce relief est entouré de nombreuses formations rocheuses assez atypiques qui se sont érodées au fil du temps, donnant ainsi au panorama une incroyable palette de couleurs.

Les fleurs gelées

Ces formations de glaces florales se produisent dans des régions de l’arctique lorsque la température entre l’océan et celle de l’atmosphère diffèrent.

Les cheveux de glace

Les cheveux de glace ou « chevelure de glace » sont des filaments de glace très fins qui apparaissent par temps de gel, à partir de morceaux de bois morts et autre végétaux. Un phénomène rare qui se produit dans des conditions météorologiques particulières : par gel modéré et lorsque le sol, très humide, n’est lui pas encore gelé.

Les maelstroms

Un maelstrom est un puissant tourbillon qui se forme dans une étendue d’eau. Il peut être créé par un courant de marée ou par le courant d’un fleuve. La puissance des tourbillons des marées tend parfois à être exagérée, jusqu’à prendre les proportions mythiques d’entonnoirs dont aucun bateau ne pourrait sortir… Allez dire ça à ce cher Jules Verne.

La tempête éternelle

L’embouchure de la rivière Catatumbo au Venezuela crée des conditions météorologiques qui conduisent à 160 nuits orageuses consécutives chaque année. Une tempête quasi permanente, considérée comme le plus grand générateur unique d’ozone de la planète.

Le rayon vert

Un phénomène rare qui se produit quand les conditions sont favorables à la fin ou au début d’un coucher de soleil, et qui prend la forme d’un point vert visible quelques secondes au sommet de notre étoile. Ici, le rayon vert est apparu quelques minutes après le 4ème contact lors de l’éclipse solaire totale du 21 juin 2001 à Madagascar.

Sources Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s