« Supers-ouragans, l’homme est-il bien préparé ? »

Un ouragan, encore appelé cyclone tropical, est causé par une zone de nuage orageux accompagné de vents forts créant une dépression cyclonique. L’échelle de Safir-simpson en détermine la catégorie (de dépression tropicale à catégorie 5). Les dangers apportés par les ouragans sont nombreux : vent très violents pouvant tout arracher sur leur passage, pluies abondantes créant des inondations, raz-de-marée, tornades…

Ce documentaire a été diffusé sur France 5, le 30 décembre 2007, il a été écrit et réalisé par Ian A. Hurt et Stavros Stavrides. Il étudie la possibilité que nous puissions vivre des catastrophes naturelles à grande échelle.

Ces dernières années, les états unis ont été violement touchés par des ouragans tels que :
– Andrew : 1992 : 26 morts, 26.5 milliards de Dollars de dommages,
– Mitch : 1998 : 9 086 morts, 25 milliards de Dollars de dommages,
– Katrina en 2005 : 1 836 morts, 108 milliards de Dollars de dommages…

Le majeur problème des USA est l’augmentation de la population sur la côte Est, zone à fort risque d’ouragan. En 1992, lorsque Andrew a touché la côte, les habitants n’y étaient pas préparés et les conséquences ont étés désastreuses. Cette situation a permis de mettre en évidence les risques liés à ce phénomène naturel. Une surveillance météorologique accrue ainsi que des alertes ouragans ont été mises en place par les autorités.

Malgré une diminution quasi-totale des ouragans aux USA durant quelques années, nous sommes actuellement face à une série de cyclones tropicaux pouvant durer jusqu’à plusieurs décennies. Il est fréquent que plusieurs ouragans touchent une même région durant une saison.

Des traces des ouragans peuvent être retrouvées dans les troncs d’arbres ou même dans le sol des marais, datant jusqu’à plusieurs millénaires. Une équipe de chercheurs essaye de prouver qu’il y a des périodes de plus fortes activités d’ouragans. Ils arrivent d’ors et déjà à prouver que des ouragans dévastateurs ont eu lieu dans des périodes connues aujourd’hui comme à faible risque. Ces scientifiques tentent aussi de mettre en place une prévision des ouragans afin de pouvoir adapter des plans d’évacuations pour les populations concernées.

Ces recherches sont très importantes car le réchauffement climatique augmente la force et la fréquence des ouragans. Les hommes doivent donc se préparer à être confronter de plus en plus souvent à ces phénomènes naturels mais aussi à rencontrer des ouragans puissants dans des lieux à faible risque.

Que se passerait-il si une ville non préparée était touchée par un super ouragan? Comment la population réagirait-elle ? Raz-de-marée, pluies torrentielles, vents extrêmement violents, tornades… pourraient-ils dévaster une ville ? Quelles seraient les pertes humaines et matérielles ?

L’homme est, depuis toujours, confronté à toutes sortes de situations de crises telles que les guerres, famines, épidémies… Les plus imprévisibles restent néanmoins les catastrophes naturelles. Ouragans, éruptions volcaniques, tremblements de terre, raz-de-marée… les populations doivent parfois se batte contre les forces de la nature. Avec le réchauffement climatique, ces situations risquent de devenir de plus en plus fréquentes. La nature risque alors de faire subir aux hommes des choses à la hauteur de celles que l’homme a fait subir à la planète.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s