« Pour la seconde fois, SpaceX parvient à reposer sa fusée sur une barge »

C’est la seconde fois que l’entreprise aérospatiale américaine réussit cette opération. Mais ce nouveau succès est une première de par son altitude exceptionnelle.

GEOSTATIONNAIRE

La fusée Falcon 9 a décollé comme à 7h 21 (heure de Paris) depuis Cape Canaveral, en Floride, ce vendredi 6 mai 2016. Trente-deux minutes après, le lanceur s’est séparé du satellite de communication japonais JCSAT-14, qui s’est placé dans l’orbite terrestre. Le lanceur haut de 70 mètres est ensuite retombé, puis a effectué une rotation afin de ralentir sa chute à l’aide de ses propulseurs, et a finalement réussi un atterrissage impeccable sur une barge dans l’océan Atlantique. Reposer le premier étage du lanceur était cette fois bien plus compliqué que lors du précédent (et premier) succès de l’opération le 9 avril 2016. En effet, le lanceur Falcon 9 avait cette fois pour mission de déposer en orbite géostationnaire (très haute, car à plus de 35.000 km) un nouveau satellite de la flotte de l’opérateur japonais Sky Perfect JSAT Corp. L’opération a nécessité un surcroit de poussée de la part du premier étage du lanceur qui est donc retombé depuis une hauteur plus importante, et avec donc une vélocité bien plus grande que lors du précédent essai. Au point que SpaceX jugeait au départ les chances de succès très faibles.

Certes l’histoire retiendra que c’est un concurrent, Jeff Bezos, fondateur d’Amazon et de la société Blue Origin, qui a été le premier en 2015 à faire atterrir sa fusée « New Shepard » après un vol suborbital. De plus, ce dernier a, le premier, montré qu’il était possible de réutiliser ce lanceur après son atterrissage, en répétant l’exploit à trois reprises. Mais avec l’exploit de vendredi 6 mai 2016, SpaceX démontre sa capacité à ramener sur terre le premier étage d’un lanceur depuis une altitude jamais encore atteinte. SpaceX entend perfectionner cette technique pour pouvoir, à l’avenir, réutiliser ces parties de fusées au lieu de les perdre dans l’océan après les lancements.

Sources 

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.