« Et si la pyramide de Khéops avait 20.000 ans et non 4500 ans?

Deux archéologues allemands ont volontairement vandalisé la demeure des pharaons afin de prouver que celle-ci était beaucoup plus âgée qu’on ne le pense. Cette initiative a provoqué l’ire des autorités égyptiennes.

La malédiction des pharaons va-t-elle s’abattre sur ces deux chercheurs d’origine allemande… En attendant, c’est devant la justice égyptienne qu’ils pourraient bien se retrouver. En cause, la dégradation volontaire de la pyramide de Khéops à des fins scientifiques, certes, mais sans l’accord des autorités en charge de la seule des septs merveilles du monde encore présente sur Terre.

À ce titre, la pyramide de Khéops (ou «grande pyramide de Gizeh») nourrit de nombreux fantasmes ou interrogations qui entendent remettre en cause notamment les origines de celle-ci. L’une de ces thèses voudrait que la pyramide soit l’oeuvre d’une civilisation disparue, antérieure à l’Égypte antique. Les partisans de cette théorie scientifique ont donc eu le droit récemment à un coup de projecteur grâce à deux Indiana Jones des temps modernes. Des étudiants en archéologie issus de l’Université de Dresde comme le précise le site News.com. En effet, ces derniers, persuadés que la pyramide est bien plus ancienne que ne l’affirment leurs confrères, ont récemment entrepris une expédition «scientifique» pour prouver que la pyramide n’a pas 4500 ans mais 20.000 ans.

Pour étayer leur théorie, les deux étudiants ont gratté un cartouche (symbole hiéroglyphique, NDLR) de couleur rouge, située au-dessus de la chambre d’enterrement du pharaon Khéops, afin d’en extraire un échantillon qu’ils ont ensuite analysé en Allemagne. Une fois l’expertise faite, les jeunes archéologues ont affirmé que les fragments rapportés confirmaient leur théorie selon laquelle les pyramides de Gizeh sont bien plus anciennes que le règne de Khéops et que celles-ci ont simplement été «rénovées» durant la période pharaonique…

«Ceci est totalement faux et absurde»

Mais comme le rapporte le site d’information égyptienne Ahramonline, l’initiative n’a pas été du goût de tout le monde. Le ministre égyptien des antiquités a d’ailleurs imposé des sanctions contre nos deux apprentis archéologues décrivant l’opération comme «une grande violation du patrimoine antique de l’Égypte.» En l’état, les conclusions des deux archéologues ont été rejetées, car «elles ont été réalisées par des amateurs et non des archéologues experts», a affirmé un représentant du ministère.

Sur la datation en elle-même, «ceci est totalement faux et absurde» a déclaré Ahmed Saeed, professeur de civilisation égyptienne antique à l’Université du Caire. Ce dernier précisant que les recherches scientifiques indiquent la datation des cartouches peu après le règne de Khéops.

L’ambassade d’Allemagne au Caire a de son côté publié une déclaration critiquant cette action tout en indiquant que les deux hommes n’étaient en aucune façon associés à l’Institut archéologique allemand ni même en mission officielle de leur pays en Egypte… Aux dernières nouvelles, leur nom a été ajouté à la liste de surveillance des aéroports et ils seront immédiatement arrêtés s’ils retournent dans le berceau des pharaons.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s