« Enquête sur le TR-3B »

Il y a beaucoup de choses que nous considérons comme paranormales mais qui ne le sont pas. En effet, les observations d’Ovnis non identifiés ne sont pas tous des vaisseaux extraterrestres. Pour preuve, nous allons enquêter sur un sujet intéressant: celui des prototypes d´avions et navettes spatiales militaires top secrets, celui du TR-3B.

C’est un fait, nous ignorons les projets secrets militaires de nos gouvernements, et les incroyables machines qui sortent des hangars de lieux comme la zone 51. Nombre de ces appareils utilisent des technologies obtenues grâce à la rétro-ingénierie d´ovnis réellement extraterrestres récupérés lors de diverses circonstances.

Commençons donc par le TR-3A et le TR-3B.

Cet appareil a été révélé au monde pour la première fois lors de la vague belge qui a eu lieu entre 1989 et 1991. Cette photo, et de nombreuses autres, ont alors fait le tour du monde:

Il a fallu attendre l´avènement d´Internet et de nombreuses années pour enfin savoir ce qu´étaient réellement ces triangles volants, à savoir un TR-3B.

Nous savons que le TR-3B a eu un prédécesseur connu sous le nom de TR-3A, surnommé « Black Manta », qui semble plus être un avion furtif qu´un vaisseau antigravitationnel capable de voler dans l´espace.

On observe que l´appareil ci dessus est très grand. Il est assez difficile d´avoir des photos de cet avion en vol, mais sa structure est très caractéristique.

Le TR-3B a été vu en de nombreux endroits de la planète. Ses trois cercles lumineux, placés aux angles de l´appareil, et son cercle central permettent de le reconnaître aisément.

Le cas du TR-3B Astra survolant Paris est particulièrement intéressant. On peut en effet observer qu´hormis une capacité antigravitationelle certaine, l´appareil est également capable de se téléporter, réalisant un saut quantique.

Voyons de plus près quelques captures de l´engin survolant la ville de Paris.

Cette série de captures ci-dessous sont encore plus intéressantes: elles correspondent à la séquence de saut de l´appareil, qui est créé par le moteur se situant au centre de l´engin, le cercle central. On voit parfaitement comment une boule de plasma énergétique se forme autour de l´aéronef, puis disparaît, téléportant « l’Ovni » ailleurs.

Voici des photos de la NASA qui ont été réalisées durant la mission STS-61-C du shuttle Colombia, le  12 Janvier 1986 avec un appareil photo Hasselblade. Il s´agit des photos STS61C-31-2 et STS61C-31-3 que l´on peut consulter directement sur le site de la NASA.

STS61C-31-2

STS61C-31-3

La NASA nous explique qu´il s´agit de débris spatiaux. Il s´agit bien évidemment d´un TR-3B Astra. 

Pour clore ce reportage, voici une photographie d´un appareil faisant partie surement partie des « Black Programm« . Il s’agit probablement des dernières avancées technologiques de la série TR. On peux voir que l´appareil n´a pas d´empennages, comme le TR-3B. On peut remarquer la structure hexagonale sur le corps de l´appareil, qui correspondent aux tuiles thermiques utilisées par les shuttles pour les protéger lors de la rentrée dans l´atmosphère terrestre.

En conclusion , nous dirons que la vérité n’est pas ailleurs. Elle est tout simplement dans ce reportage, photographies à l’appui!

Décidément , les gouvernements présents et passés nous cachent bien des choses!

A vous de commenter ce reportage…

Sources

Publicités