« OSIRIS-REx : la mission qui sauvera peut-être la Terre de l’astéroide Bennu »

La sonde de la NASA OSIRIS-REx décollera le 8 septembre prochain avec un objectif capital. Permettre de mieux comprendre la trajectoire des astéroïdes et peut-être sauver la Terre !

Le 8 septembre, la NASA donnera le feu vert d’une mission qui pourrait bien, un jour, sauver la planète Terre. Le 8 septembre 2016, OSIRIS-REx (c’est son petit nom) quittera en effet la Terre pour se diriger vers l’astéroïde Bennu afin d’y collecter de précieuses données qui permettront de mieux étudier la trajectoire de cet objet qui a une petite chance de heurter notre planète au cours du 22e siècle.

L’agence spatiale a donné une conférence pour dévoiler les derniers détails à quelques jours du lancement.

Étudier la trajectoire des astéroïdes

Bennu (encore appelé « Bénou » ou 101955 dans sa dénomination internationale) risque de croiser la trajectoire terrestre pour la première fois le 25 septembre 2175Les chances qu’il frappe effectivement la surface de la Terre sont de 0,0041%, soit une sur 24.000. Sur les 78 passages dangereux calculés par l’agence spatiale américaine, c’est celui de 2196 qui sera le plus inquiétant avec une probabilité de collision de 1 sur 11.000. Cela en fait le deuxième astéroïde le plus potentiellement dangereux dans les siècles à venir en regard de l’échelle (cumulative) de Palerme, qui mesure le risque d’impact des objets géocroiseurs – juste après (410777) 2009 FD, selon ce tableau des possibles impacts référencés par la NASA.

Avec OSIRIS-REx (Origins-Spectral Interpretation-Ressource Identification-Security-Regolith Explorer), la Nasa franchira une nouvelle étape de son programme New Frontiers mené par l’Agence spatiale américaine (NASA), qui devra notamment permettre de prévoir les trajectoires des astéroïdes et préparer un moyen de défense en cas de danger.

Collecte de matières organiques

Les scientifiques de la NASA se serviront de Bennu pour étudier de plus près le phénomène appelé l’effet Tarkovsky. Pour faire simple, lorsqu’il tourne autour du Soleil, les astéroïdes emmagasinent de la chaleur. En s’éloignant de l’astre, ils refroidissent plus ou moins rapidement, ce qui dégage un rayonnement infrarouge qui peut modifier leur trajectoire.

La sonde spatiale aura également pour objectif de collecter des matières organiques sur l’astéroïde afin d’en savoir plus sur notre système solaire. Les astéroïdes sont en effet de véritables vagabonds de l’espace, témoins directs des origines de l’univers. Comme toujours avec la NASA, les tribulations de la sonde seront à suivre sur son compte Twitter.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V

Publicités