« Elon Musk versus Donald Trump ? »

Contrairement au patron d’Uber, le PDG de Space X et Tesla restera bien membre du comité consultatif économique du 45e président des États-Unis. Elon Musk rappelle cependant qu’il ne soutient nullement les récentes actions de l’administration Trump.

Depuis le week-end dernier, Uber fait face à une forte désertion de ses utilisateurs. Accusant l’entreprise de VTC de tirer profit du récent décret anti-immigration, notamment après la grève des taxis new-yorkais en soutien aux personnes visées par #MuslimBan, les protestataires ont lancé la campagne #DeleteUber qui, comme son nom l’indique, appelle les utilisateurs à effacer l’application de leur smartphone (ou tablette).

Résultat des courses, plus de 200 000 suppressions en moins d’une semaine. Autre conséquence, le départ de Travis Kalanick, PDG de Uber, du conseil économique de Donald Trump, qu’il avait rejoint en décembre 2016 aux côtés de Bob Iger (Disney), DougMcMillon (Walmart), Indra Nooyi (PepsiCo), Ginni Rometty (IBM) et Elon Musk (Tesla, SpaceX).

Pour servir le bien de tous

Dans un communiqué partagé sur Twitter, ce dernier a fait savoir qu’il ne comptait pas imiter le PDG de Uber et qu’il assisterait bien à la prochaine réunion du comité. «En décembre, j’ai accepté de rejoindre le conseil présidentiel afin d’apporter des commentaires sur les questions qui me semblent importantes pour le pays et le monde», explique-t-il. «J’ai pour but d’accélérer la transition mondiale vers l’énergie durable, mais aussi d’aider l’humanité à devenir une civilisation multi-planétaire, ce qui aura pour conséquence la création de centaines de milliers d’emplois et la mise en place d’un avenir plus intéressant.»

Lui aussi critiqué pour sa présence auprès du controversé 45e président des États-Unis, Elon Musk a tenu à rappeler que le «comité sert seulement à apporter des conseils, et que participer ne signifie pas qu’il n’approuve pas les actions de l’administration». Le PDG de Tesla et SpaceX précise que lors de la prochaine réunion, qui se tiendra demain, lui ainsi que d’autres membres «vont exprimer leurs objections contre le récent décret anti-immigration, et proposer plusieurs suggestions pour opérer un changement de politique.»

Elon Musk conclut en affirmant qu’il comprend le point de vue de ceux qui s’opposent à sa participation au comité, mais qu’il croit sa présence nécessaire pour servir le bien de tous.

Sources

Publicités