« Astéroïde : les résultats d’un impact avec notre planète »

8,8 millions de morts… Tel serait l’effroyable bilan si un astéroïde de 200 mètres de diamètre venait à s’écraser en plein cœur de Londres,

Selon une étude réalisée par des ingénieurs, physiciens et géographes de l’université de Southampton, dans le sud de l’Angleterre. Grâce à un programme informatique dénommé  » Armor  » (Asteroid Risk Mitigation Optimization and Research), ils ont évalué les taux de mortalité associés à trois scénarios : une explosion dans l’atmosphère, une collision sur une terre émergée, ou un impact dans l’océan. Leur modèle intègre de nombreux paramètres comme la taille, la composition et la vitesse du bolide, ainsi que les densités de population ou les types d’habitats dans différentes régions du monde. Les pertes en vies humaines ont également été estimées en fonction des sept principaux phénomènes résultant de la chute d’un astéroïde : vents extrêmement violents, ondes de choc, rayonnements thermiques, séismes, projections de roches, cratère et tsunamis.

Les phénomènes météorologiques seraient les plus dévastateurs 

De façon surprenante, ce sont les phénomènes météorologiques qui seraient les plus dévastateurs… quel que soit le scénario envisagé ! Les surpressions, tornades et rafales de vents suscitées par l’explosion d’un astéroïde de 50 mètres de diamètre au-dessus de Londres seraient en effet responsables de 85% des victimes (pour un total de 2,8 millions de morts), les autres succombant à la chaleur intense. Et dans le cas où une météorite de 200 mètres de diamètre s’écraserait au cœur de la mégalopole britannique, ces vents provoqueraient 49% des décès (qui s’élèveraient ainsi à 8,8 millions), les autres causes les plus mortelles étant les radiations thermiques (24%) et les ondes de chocs 23%) qui détruisent les organes internes. Les projections et le cratère lui-même n’occasionneraient ainsi « que » 3% des décès.

Même constat pour une chute dans l’océan : un astéroïde de 200 mètres de diamètre qui tomberait, par exemple, à 100 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro, au Brésil, ferait près 30.000 victimes – 92% en raison des vents violents, et 8% seulement par le tsunami qui en résulterait.

Fort heureusement, des astéroïdes de cette taille ne percutent la Terre, en moyenne, qu’une fois tous les 40.000 ans ! Il n’y a donc que 0,01% de chance qu’une telle catastrophe se produise au 21e siècle… Et cette probabilité concerne la totalité de la surface terrestre qui dans l’ensemble (océans, montagnes, zones désertiques, toundra, etc.) n’est pas habitée.

Pour infos, le site officiel de la NASA sur les astéroïdes répertoriés à ce jour

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s