« Bizarre ou pas ? »

Cette vidéo vous présentera le second épisode de l’émission intitulée « Bizarre ou pas ? », émission qui, grâce aux compétences de nombreux scientifiques, tentera de percer les mystères des phénomènes les plus étranges de notre planète. Au sommaire d’aujourd’hui vous trouverez : la poursuite d’ovnis du 8 janvier 2008 (Stephenville, état du Texas), la disparition du Marian Ann, le Bloop, les vaches et leur supposé pouvoir de magnéto-réception.

Le 8 janvier 2008, plusieurs phénomènes lumineux, se déplaçant à très basse altitude, furent observés par de nombreux habitants du comté d’Herah (USA). Perplexes, ces derniers ne tardèrent pas à faire part de leurs observations aux autorités compétentes. Quelques minutes plus tard, deux F16 de l’armée américaine se lançaient désespérément à la poursuite des mystérieuses lumières.

L’affaire fit rapidement grand bruit et nombreux furent ceux qui tentèrent d’obtenir des explications auprès de la base militaire située à proximité, base militaire qui nia immédiatement avoir pris part à une quelconque opération aérienne. Le mystère s’amplifiait… Mais heureusement, aujourd’hui, le travail d’un seul homme pourrait enfin permettre de découvrir la clé du mystère…

La disparition du Marian Ann

En septembre 2004, le Marian Ann (un navire de pêche de près de 15 mètres de longueur) disparaissait mystérieusement au large des côtes californiennes. C’était la troisième fois, en moins d’un an, qu’un bateau disparaissait ainsi sans lacer de traces… D’autant plus que celui-ci sera, peu de temps plus tard et cela, tout comme le furent également les deux autres, retrouvé quasiment intact au fond de l’océan, comme s’il avait été délicatement déposé là par une force inconnue… Les scientifiques seront-ils capables de résoudre ce nouveau mystère ?

Le Bloop

Capté une seule et unique fois par le réseau hydrophone autonome de l’océan Pacifique équatorial de la « United States Navy » pendant le cours de l’été 1997, le Bloop reste encore aujourd’hui le son le plus mystérieux et le plus puissant jamais détecté depuis les fonds marins. Sa fréquence de près de 180 décibels lui permit de se faire entendre dans un rayon de plus 4 500 km autour du point situé à 50 degré Sud et 100 degré Ouest au nord de l’Antarctique.

L’origine de ce son hors du commun a laissé perplexe et cela, pendant de très nombreuses années, la majorité des chercheurs du monde entier. Les pistes d’un son d’origine biologique, géologique ou encore humaine furent pourtant rapidement étudiées sans qu’aucune d’elle ne parvienne jamais à apporter une solution significative à ce mystère. Depuis, un homme est parvenu à développer un nouveau raisonnement… Et si le lieu depuis lequel le son avait été émis pouvait nous permettre de découvrir sa véritable origine ?

Les vaches et leur supposé pouvoir de magnéto-réception

En 2008, le professeur Hynek Burda (professeur en zoologie à l’université de Duisburg-Essen) faisait une incroyable observation… Étrangement, les vaches du monde entier semblaient faire naturellement face au pôle magnétique. Il avait déjà été prouvé que de nombreux animaux étaient capables de ressentir les effets des champs magnétiques terrestres, ceci n’est donc pas une découverte en soit. La particularité de l’observation du professeur Burda réside dans la nature des animaux ici concernés, à savoir de gros mammifères. S’il est vrai que les vaches possèdent réellement le pouvoir de magnéto-réception, se pourrait-il que nous aussi ?

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.
Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.