« ExoMars 2020, le rover européen »

La NASA bénéficie d’une avance considérable sur Mars. Après ses robots explorateurs déjà sur place, l’agence spatiale américaine développe maintenant des drones pour les missions à longue portée. Pour sa part, l’Agence spatiale européenne (ESA) reste encore à l’étude de l’atmosphère martienne avec la sonde Trace Gas Orbiter qui orbite autour de la planète rouge. Mais l’ESA passera à la vitesse supérieure avec la mission ExoMars 2020.

Un rover va entamer une exploration en surface afin de relever des indices sur l’histoire de Mars. Les scientifiques pensent en effet que la planète était humide et pleine de vie il y a des milliards d’années. La NASA a d’ailleurs trouvé des traces d’eau, mais il reste encore des zones inexplorées. C’est dans ce contexte que l’ESA et l’agence spatiale russe Roskosmos déploieront leur robot explorateur. Après des compromis sur l’intérêt scientifique et les contraintes techniques, deux sites d’atterrissages ont été retenus : Oxia Planum et Mawrth Vallis. Le premier aurait présenté plusieurs cours d’eau dans le passé. Le second s’illustre par ses dépôts d’argiles repérées par la sonde Trace Gas Orbiter.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s