« Carrie Fisher sera bien présente dans Star Wars IX »

Carrie Fisher sera bel et bien présente dans le dernier volet de la nouvelle trilogie Star Wars, entamée fin 2015 avec Le Réveil de la Force. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Todd Fisher, son frère, dans une interview donnée il y a quelques jours au New York Daily News.

Si l’on savait déjà que la Princesse Leia serait une nouvelle fois à l’écran dans Star Wars : Les Derniers Jedi (attendu dans les salles obscures cet hiver), le décès de Carrie Fisher en décembre dernier laissait planer un doute quant à une éventuelle apparition dans l’ultime épisode de ce nouveau triptyque.

Dans une interview pour le Daily News, Todd Fisher a déclaré que sa sœur apparaîtrait bien dans l’ultime volet de la nouvelle trilogie Star Wars, et sans CGI.

Un doute qui n’a plus lieu d’être, Disney ayant apparemment suffisamment de séquences filmées de l’actrice pour en assurer « virtuellement » la présence, et ce sans que l’imagerie de synthèse ait à prendre le relais.

Une apparition de Carrie Fisher dans Star Wars XI rendue possible grâce à ses proches

C’est ce que l’on apprend des lignes de l’article du Daily News. Si Carrie Fisher sera une dernière fois de la partie pour Star Wars épisode IX, c’est grâce au concours de ses proches et notamment grâce à celui de sa fille – Billie Lourd – qui a donné son accord pour que Disney utilise les dernières séquences capturées avec sa mère sur le tournage du Réveil de la Force et de Star Wars IX.

Cette décision, Todd Fisher l’explique de la manière suivante : « Nous nous demandions : ‘comment la faire sortir de Star Wars ?’ Et la réponse est il ne le faut pas« . Réflexion à laquelle le frère de la comédienne ajoute : « Elle fait partie intégrante de Star Wars, et je crois que sa présence est désormais encore plus puissante que par le passé. C’est comme pour Obi Wan, lorsqu’il est tué il devient plus puissant. J’ai le sentiment que c’est ce qui s’est passé avec Carrie. Je crois que son héritage doit se perpétuer« .

Todd Fisher met toutefois en garde les producteurs, s’il est convaincu qu’ils parviendront à « faire de grandes choses« , il leur défend de « faire n’importe quoi avec cet héritage ». Concluant que pour lui ce serait « comme réécrire la Bible »… Les voilà prévenus.

Sources

Publicités