« Cette puce électronique est surement l’avenir de la photographie »

Une équipe d’ingénieurs annonce la conception d’un tout nouveau type d’appareil photo. Les lentilles habituelles sont ici remplacées par un réseau de récepteurs de lumière. Assisterions-nous à la naissance de l’avenir de la photographie ?

Même si nos téléphones deviennent de plus en plus minces, l’objectif de la caméra lui, reste le même. Prendre de bonnes photos et pouvoir se concentrer sur des distances multiples requiert une couche de verre d’une certaine taille, mais n’y a-t-il pas un moyen de contourner ce problème ? Des chercheurs de Caltech, à Pasadena en Californie, annonce avoir conçu une puce qui utilise en quelques sorte les mathématiques comme un substitut à la lentille. Au lieu de l’optique habituelle, les chercheurs ont impliqué un réseau à commande de phase optique ultra-mince (Optical phased array, OPA), permettant de manipuler la lumière entrante pour capturer une image.

Les lentilles ont la particularité de pouvoir courber le rayonnement de la lumière entrante en le focalisant sur un morceau de film ou, dans le cas des appareils photo numériques, sur un capteur d’image. Cette nouvelle puce, elle, dispose d’un large réseau de récepteurs de lumière dont chacun peut ajouter individuellement un retard de temps (ou un décalage de phase) à la lumière qu’il reçoit, ce qui permet à l’appareil de regarder de manière sélective dans différentes directions, effectuant une mise au point sur des choses différentes.

« Nous avons créé une couche mince de photonique intégrée en silicium qui émule l’objectif et le capteur d’un appareil photo numérique, réduisant ainsi l’épaisseur et le coût des caméras numériques. Il peut imiter une lentille régulière, mais il est également capable de passer instantanément de l’effet d’une lentille œil de poisson à l’effet d’un téléobjectif avec un simple ajustement de la façon dont le réseau reçoit de la lumière », explique Ali Hajimiri, professeur de génie électrique et médical au Caltech.

Un premier prototype composé de seulement 64 récepteurs de lumière installés dans une grille huit par huit a pour le moment été présenté, capable de capturer une image basse résolution d’un code à barres. L’image en elle-même n’est pas particulièrement impressionnante par rapport à ce que votre smartphone est capable de prendre, mais le système prouve que le concept fonctionne. Le prochain objectif pour l’équipe sera de permettre à la caméra de prendre en charge des récepteurs plus grands, plus sensibles, et capables de capturer une image à résolution supérieure.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s