« Pouvons-nous vraiment arrêter le réchauffement climatique ? La réponse est… »

Si nous arrêtions d’émettre des gaz à effet de serre dès maintenant, pourrions-nous stopper le réchauffement climatique ? La question se pose alors que de nombreux efforts sont menés pour tenter de remplacer les combustibles fossiles par des énergies propres. Mais est-ce vraiment suffisant au regard de la situation actuelle ?

La Terre évolue rapidement, naturellement, ce qui entraîne des changements climatiques. En revanche, depuis 1880, on note une accélération, un dérèglement dans le processus en cours. La principale cause de ce dérèglement est la libération de dioxyde de carbone provenant de la combustion du charbon, du pétrole et du gaz naturel depuis la période préindustrielle. Les millions de tonnes de dioxyde de carbone relâchées se sont accumulées dans l’atmosphère, isolant en quelque sorte la surface de notre planète. Imaginez une sorte de couverture chauffante maintenant la chaleur. La température moyenne augmente, chauffe les océans et fait fondre la glace polaire. En conséquence, le niveau de la mer augmente et le climat se dérègle.

Depuis 1880 (les émissions de dioxyde de carbone ont décollé avec la révolution industrielle), la température moyenne moyenne a augmenté d’environ 1,5 °C. Chacune des trois dernières décennies a été plus chaude que la décennie précédente, de même pour le siècle précédent. Ainsi les pôles Nord et Sud se réchauffent beaucoup plus rapidement, la glace fond et le pergélisol se dégrade. Les écosystèmes changent et sont cohérents avec notre compréhension théorique du bilan énergétique terrestre. Mais alors, qu’arriverait-il au climat si nous devions arrêter d’émettre du dioxyde de carbone aujourd’hui, là, tout de suite, maintenant ? Pourrions-nous revenir au climat de nos aînés ?

La réponse est non. Une fois que nous libérons le dioxyde de carbone stocké dans les combustibles fossiles que nous brûlons, il s’accumule et se déplace dans l’atmosphère, les océans, imprègne les plantes, les animaux et toute la biosphère. Et le dioxyde de carbone libéré restera ainsi pendant des milliers d’années avant de finalement retourner d’où il vient. Le cycle est ici très long et à notre échelle, nous devrons alors vivre toute notre vie avec ce dioxyde de carbone libéré. La température continuera d’augmenter pendant des décennies d’environ 0,6 °C selon les estimations. Ce décalage entre la cause et l’effet est dû temps nécessaire pour chauffer les océans. Ainsi il n’y aura pas de retour à la normale, mais toujours plus de changements.

Malheureux, n’est-ce pas ? Dans tous les cas, nous est-il seulement possible d’arrêter d’émettre du dioxyde de carbone à l’heure actuelle ? Malgré les progrès significatifs réalisés dans le domaine des énergies renouvelables, la « demande en énergie » s’accélère encore et encore et les émissions de dioxyde de carbone augmentent encore aujourd’hui.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s