« La Lune pourrait regorger d’eau »

Le magma lunaire « sous-terrain » serait aussi riche en eau que celui de la Terre ! C’est ce qu’ont conclu des chercheurs à partir de données satellitaires montrant la présence d’eau dans des roches volcaniques de surface.

Les profondeurs de la croûte lunaire seraient plus riches en eau que prévu ! C’est ce que montrent des travaux publiés dans la revue Nature Geoscience. Des résultats qui infirment la thèse selon laquelle notre satellite serait un astre aride et desséché. La découverte a été rendue possible par l’examen des dépôts volcaniques à l’aune de données satellitaires recueillies en 2009 par le radiomètre infrarouge « Diviner » (ce qui se traduit en français par « sourcier », autrement dit l’instrument capable de détecter de l’eau), embarqué par la sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO).

Quand le volcanisme lunaire fait surgir l’eau des profondeurs

De l’eau sur la lune ? On ne parle évidemment pas ici d’eau liquide, mais de roches hydratées issues des profondeurs du sol sélénite. Les premières traces d’eau dans des roches lunaires volcaniques ont été détectées par les missions Apollo 15 et 17 en 1971 et 1972. En 2011, l’étude approfondie des formations cristallines dans ces échantillons avait révélé une teneur en eau similaire à celle de certaines roches basaltiques (issues du volcanisme, donc) sur Terre. Or « les données satellitaires nous ont permis de détecter la signature de l’eau », se réjouit Shuai Li de l’université Brown à Providence aux Etats-unis et coauteur de l’étude. Les particules riches en eau montrent en effet une absorption spécifique des rayons infrarouges, ce qui a permis de les détecter. « Et ces gisements riches en eau sont répartis sur la surface, ce qui prouve que l’eau trouvée dans les échantillons d’Apollo n’est pas un cas unique », poursuit Ralph Milliken, auteur principal.

PYROCLASTIQUE. Ce sont ainsi des roches pyroclastiques (c’est-à-dire, résultant d’activités volcaniques) qui ont été observées en surface. « La distribution de ces dépôts riche en eau est étonnamment uniforme », poursuit Ralph Miliken. « Les pyroclastiques lunaires semblent être universellement riche en eau, ce qui suggère que c’est le manteau lunaire lui-même qui est riche en eau. » Selon l’étude, les gisements contiennent peu d’eau (moins de 0,05%), mais sur de très vastes régions pouvant atteindre jusqu’à 1.000 km2. Les tréfonds magmatiques de l’astre serait donc finalement « étonnamment riche en eau », selon les chercheurs.

L’origine de l’eau en question

De quoi raviver les débats sur la formation de notre satellite naturel. Parmi ces hypothèses, l’une des plus répandue porte sur une entre la Terre et un corps céleste de la taille de Mars, peu après la formation du système solaire. La matière éjectée se serait accrétée pour former la Lune. Mais comment l’hydrogène nécessaire à la formation d’eau aurait-il pu survivre aux températures extrêmes induits par l’impact ? « Cela suggère que soit l’eau proviendrait directement de la collision, soit qu’elle a pu être apportée ultérieurement par des impacts d’astéroïdes ou de comètes avant la solidification définitive de la Lune », imagine Shuai Li. On ne connaît pas encore précisément son origine. »

EXPLORATION. Cette découverte pourrait avoir des applications très concrètes pour la conquête spatiale : « Cette eau prisonnière du magma solidifié pourrait être utilisée comme ressource in situ lors d’une future exploration, d’autant plus que les roches pyroclastiques sont très étendues à la surface et faciles d’accès », selon Shuai Li. Sans oublier que « d’autres études ont suggéré l’existence d’eau sous forme de glace dans les régions non éclairées par le Soleil », rappelle-t-il. De quoi raviver un « objectif Lune » pour les agences spatiales ?

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s