« Le monstrueux ouragan Irma fonce droit sur le nord des Antilles »

Classé en catégorie 5 depuis cet après-midi (le niveau le plus élevé dans la classification des tempêtes et ouragans), l’ouragan Irma s’apprête à toucher les Antilles dans les prochaines heures. Il est le plus virulent dans la région depuis près de vingt ans et il atteint une puissance historique.

Deuxième cyclone important de la saison après Harvey, Irma menace le nord des Antilles, les Bahamas et la Floride. Son œil s’est élargi et la pression continue de baisser. Intensifiés depuis ce lundi, ses vents soufflent actuellement jusqu’à 280 km/h. Seulement trois ouragans ont frappé les Antilles avec une telle intensité : David en 1979, Hugo en 1989 et Lenny en 1999. Tous trois avaient été dévastateurs. Dans l’Atlantique, Irma est déjà l’ouragan le plus puissant depuis dix ans.

Les îles antillaises françaises de la Guadeloupe, de la Martinique, de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy d’ores et déjà sont placées en alerte orange cyclonique par Météo France. Des creux de huit à dix mètres sont prévus dans la nuit de mardi à mercredi et la journée du mercredi à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, avec des vents moyens entre 180 et 220 km/h et des rafales atteignant 250 km/h. En Guadeloupe, des creux de cinq à six mètres sont à attendre avec des rafales atteignant 100 à 120 km/h.

Il est par ailleurs vivement recommandé à la population de ne prendre aucun risque inutile, de faire des provisions pour plusieurs jours et de rester à l’abri au passage de l’ouragan. La préfecture de Guadeloupe a notamment indiqué que « les fortes houles prévues par Météo France risquent d’inonder certaines zones déjà identifiées ou de favoriser l’érosion des falaises avec un risque d’effondrement ». Si vous êtes dans le coin, soyez donc très vigilants.

Après avoir passé les Antilles, Irma devrait normalement poursuivre sa route vers la Floride ce dimanche selon le NHC (le centre américain de surveillance des ouragans). L’ouragan devrait alors connaître une baisse rapide de son intensité, rétrogradant en dépression tropicale puis en simple dépression. La NOAA s’attendait à une saison des ouragans 2017 particulièrement active et au-dessus des normales. C’est aujourd’hui confirmé. Dans le bassin atlantique, la saison des ouragans 2016 avait également été plus active que la normale et la plus active depuis 2012.

Vous pouvez suivre son arrivée sur Saint Barth grâce à la webcam ci-dessous :

Sources

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s