« L’astéroïde Florence, qui vient de frôler la Terre ce 1° Septembre, a deux lunes »

L’astéroïde Florence, qui a frôlé la Terre le 1er septembre 2017, est triple, comme l’ont révélé les images radar de l’antenne de Goldstone. Mesurant quelque 4,5 km de diamètre, le géocroiseur est le plus gros observé depuis la naissance du programme spécialisé de la NASA.

Si un corps céleste de la taille de 3122 Florence (4,5 km) entrait en collision avec la Terre à la vitesse de la météorite de Tcheliabinsk (2013), il créerait un cratère d’environ 55 km de diamètre et d’un kilomètre de profondeur. L’impact provoquerait des dégâts planétaires sur les écosystèmes.

Depuis quelques années les scientifiques étudient la menace possible des géocroiseurs pour notre Planète. À l’image du scénario de l’extinction des dinosaures, ces astéroïdes sont-ils une menace pour la vie sur Terre ? Futura-Sciences a interviewé Jean-Pierre Luminet, astrophysicien de renom, afin d’en savoir plus. 

Vendredi 1er septembre, l’astéroïde 3122 Florence, aussi grand que le mont Blancsa taille est désormais estimée à 4,5 km de diamètre —, a croisé l’orbite de la Terre sans nous menacer, ainsi que l’avait annoncé la Nasa. Le géocroiseur découvert en 1981 n’est passé qu’à 7 millions de kilomètres de nous, soit environ 18 fois la distance qui sépare notre planète de la Lune.

« Florence est le plus grand astéroïde à passer près de notre planète depuis que le programme de la NASA pour détecter et suivre les astéroïdes proches de la Terre a commencé [en 1995, NDLR] »,déclarait le directeur du Cneos (Center for Near Earth Object Studies), Paul Chodas. C’est son passage le plus proche depuis 1890 — la pionnière des soins infirmiers modernes, Florence Nightingale (1820-1910), née à Florence, qui lui a donné son nom, vivait encore à ce moment-là — et jusqu’à 2500.

L’astéroïde Florence, avec ses deux lunes (Outer moon et Inner moon, en anglais sur l’image), qui viennent d’être découvertes. Sur les 16.400 géocroiseurs catalogués, il est le troisième à être triple. Voir l’animation GIF ici

Surprise : un astéroïde triple

Cette visite fut bien sûr une excellente occasion pour les astronomes d’en apprendre plus sur cet astéroïde potentiellement dangereux, membre de la famille Amor. Les images obtenues avec l’antenne de 70 m de Goldstone, en Californie, ont permis de découvrir qu’il n’est, en réalité, pas seul : il se balade dans le Système solaire accompagné de deux petites lunes. Une surprise ! Sur les 16.400 géocroiseurs connus, ils ne sont que trois.

Il est probable que ces deux satellites, dont les tailles sont approximativement 100 et 300 mètres, soient des débris d’un impact sur Florence (le géocroiseur arbore un grand cratère). Ils mettent 22 et 27 heures pour faire le tour de l’astéroïde, dont la période de rotation est de 2,4 heures.

Le prochain rendez-vous avec un astéroïde de grande taille sera en 2027, avec 1999 AN10 (découvert en 1999). Mesurant approximativement 800 mètres, il ne passera qu’à 380.000 kilomètres de la Terre, soit à peu près autant que la distance qui nous sépare de notre satellite.

Sources

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s