« Facebook invente la télévision du futur avec Watch »

Le site de Mark Zuckerberg s’apprêterait à lancer son service de vidéo en streaming en France. Baptisé Facebook Watch, il sera accessible depuis un mobile, un ordinateur ou une télévision, en mettant l’accent sur l’aspect social.

Cap sur la télévision du futur ? En à peine treize ans d’existence, le site de Mark Zuckerberg a réussi ce qu’aucun autre média n’était parvenu à faire jusqu’ici, en rassemblant chaque mois plus de deux milliards d’utilisateurs à travers le monde. De quoi faire pâlir n’importe quel patron de chaîne. Avec Watch, le numéro un des réseaux sociaux entend maintenant s’inviter dans votre canapé, pour concurrencer YouTube (1,5 milliard de personnes se rendent sur YouTube chaque mois) et Netflix (100 millions d’abonnés) sur leur propre terrain.

Comme eux, Watch est un nouveau service de vidéo, accessible depuis un mobile, un ordinateur ou un téléviseur. Lancé durant l’été aux Etats-Unis, il devrait débarquer incessamment sous peu chez nous en France, avec l’ambition d’inventer la télévision de demain. « Les gens aiment découvrir des vidéos dans le fil d’actualité, mais ils veulent aussi un endroit dédié où ils peuvent regarder des vidéos », a expliqué Daniel Danker, directeur vidéo chez Facebook, dans un communiqué.

Des centaines d’émissions

En partenariat avec une quinzaine de producteurs de contenus tous triés sur le volet, la plateforme propose aux utilisateurs américains un catalogue comprenant déjà plusieurs centaines d’émissions, dont certaines produites par la NASA, National Geographic, Buzzfeed, ou encore par la NBA, la ligue nord-américaine de basket-ball. Des contenus exclusifs sous la forme de petites séries seront produites en interne.Selon l’agence Reuters, Facebook aurait même déboursé jusqu’à 250.000 dollars pour produire certains de ses contenus.

Facebook propose aux utilisateurs de Watch une expérience personnalisée. Outre-Altantique, la plateforme propose différentes sections : « Most talked about » (Ce dont on parle le plus, en français) qui mettra en avant les séries les plus citées, « What’s making people laugh » (Qu’est-ce qui fait rire les gens) qui rassemblera les vidéos pour lesquelles la réaction « Haha » aura été le plus souvent utilisée, ou encore « What friends are watching » (Ce que mes amis sont en train de regarder). Enfin, un onglet Watch permettra de ne pas rater un épisode de ses shows préférés.

L’ère de la télévision sociale

Parmi les premiers programmes diffusés de l’autre côté de l’Atlantique, des émissions de divertissement comme « Nas Daily », dans lequel on suit la vie du rappeur Nas, ou encore « Tastemade’s Kitchen Little », où des enfants dictent des recettes à des chefs pour leur apprendre à cuisiner ; mais aussi des conférences en direct menées par la coach et auteure à succès Gabby Bernstein, une célèbre journaliste du New York Times. Ou bien encore, la Major League de Baseball qui diffuse également un match chaque semaine. Avec Watch, le géant souhaite en outre mettre l’accent sur l’aspect social de Facebook en permettant à l’utilisateur d’interagir en direct avec ses amis.

Le service de vidéo de Facebook permet d’afficher les commentaires des autres membres pendant la diffusion d’un programme. Le réseau social proposera, par exemple, des émission de téléréalité pendant lesquels les téléspectateurs pourront voter directement depuis l’application mobile via la commentaires. A l’instar de la plateforme de vidéo de Google, Watch permet également à un vidéaste amateur (qu’on appellera sans doute un  Facebookeur ?) d’échanger avec sa communauté. Le géant a indiqué d’ailleurs son intention d’ouvrir sa plate-forme « à tous les créateurs et éditeurs », professionnels ou non. Ces derniers pourront monétiser leurs contenus en y intégrant des publicités, dont ils récupèreront 55% des revenus, si l’on en croit le site américain Techcrunch.

En quête de revenus publicitaires

« Pour moi c’est surtout, avant un endroit d’interactivité, une plateforme pour qu’une offre pro, média et professionnelle, soit distribuée de manière efficace », souligne Nicolas Vanbremeersch, fondateur de Spintank, une agence de communication digitale. L’objectif pour Facebook est notamment d’attirer des marques et des personnalités sur sa plateforme, actuellement sur YouTube. En début d’année, le réseau social américain a annoncé son intention de monétiser sa section vidéo en introduisant de la publicité au milieu des contenus. Une manière pour Facebook de faire rentrer encore d’argent dans les caisses.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s