« Le Tideglusib va régénérer vos dents cariées ! »

Une équipe de chercheurs travaille actuellement sur un moyen de régénérer naturellement les dents cariées grâce à un médicament normalement utilisé pour traiter la maladie d’Alzheimer.

Le Tideglusib est un médicament initialement destiné à lutter contre les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Mais il semblerait que ce soit un agent double. Testée chez la souris et appliquée dans les cavités, la molécule semble stimuler des cellules-souches régénératrices présentes dans la pulpe de la dent. En d’autres termes, nous pourrions peut-être bientôt dire au revoir aux plombages qui ont une fâcheuse tendance à se fissurer et se désintégrer.

Le tideglusib agirait donc ici en stimulant les cellules-souches dans la pulpe dentaire, source de nouvelle dentine. La dentine est la substance minéralisée située sous l’émail des dents qui est rongée par la carie dentaire. Les dents peuvent naturellement régénérer la dentine, mais seulement dans certaines circonstances. La pulpe doit être exposée à la suite d’une infection ou d’un traumatisme pour inciter la fabrication de la dentine. Mais même alors, la dent ne peut repousser qu’une couche très mince naturellement, pas assez rigide pour soigner les caries généralement profondes. Le tideglusib semble quant à lui « booster » le processus en inhibant l’enzyme GSK-3 qui empêche la formation de la dentine.

Les chercheurs ont administré ce « boosteur » à des souris dans les dents desquelles ils avaient percé de petits trous. Ils y ont ensuite inséré des éponges de collagène biodégradable préalablement trempées dans le médicament. En six semaines seulement, les éponges avaient alors laissé place à une nouvelle couche de dentine générée par les cellules-souches de la dent.

Jusqu’à présent, la procédure n’a été testée que chez la souris. Paul Sharpe, du King’s College London Dental Institute et principal auteur de ces recherches, reste néanmoins confiant : « Utiliser un médicament qui a déjà été testé dans des essais cliniques pour la maladie d’Alzheimer offre une réelle opportunité de pouvoir tester traitement rapidement dans les cliniques. Je viens de commencer les premiers tests sur des rats dont les dents sont plus grosses que celles des souris. Si les résultats sont concluants, nous pourrons bientôt passer aux tests cliniques ».

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s