« Amazon va bientôt pouvoir livrer vos médicaments à domicile »

Amazon va faire ses grands débuts dans le domaine de la pharmacie en se lançant dans la vente en ligne de médicaments sur ordonnance. Cela fait plusieurs années que le géant du web s’y intéresse. Elle vient d’obtenir ses premières autorisations aux États-Unis, ce qui lui ouvre grandement le boulevard vers l’un des secteurs d’activités les plus lucratifs au monde.

Presque qu’aucun produit n’échappe au catalogue d’Amazon, qui veut désormais entrer chez vous pour livrer des colis, même quand vous n’êtes pas là. Bientôt, ce sera le tour des médicaments sur ordonnance. Aux États-Unis, le groupe vient d’obtenir des licences pour distribuer des produits pharmaceutiques en ligne dans 12 États. Il avait commencé à baliser le terrain il y a quelques mois en recrutant plusieurs experts du secteur, et même en montant toute une équipe dédiée, avec à sa tête un directeur général.

Amazon livrera bientôt des médicaments sur ordonnance à domicile

Pourriez-vous bientôt commander vos médicaments sur ordonnance chez Amazon et les voir livrer à domicile dans la même journée ? Pour une telle possibilité en France, il faudra patienter un moment, en espérant que la réglementation se montre plus souple. En effet, la livraison de médicaments sur ordonnance à domicile n’est pas autorisée sur le territoire national. Les officines ont toutefois le droit de proposer les produits sans prescription obligatoire (Doliprane, Dafalgan et tous les types de paracétamol, les anti-allergies comme le Zyrtec et bien d’autres produits).

L’obtention de plusieurs licences aux États unis par Amazon lui ouvre un secteur très rentable qui pourrait lui rapporter entre 25 et 50 milliards de dollars selon le CNBC. Mais l’entreprise testait déjà depuis plusieurs mois la livraison à domicile de commandes de médicaments avec son service Prime Now (livraison ultra-rapide). Au Japon, elle s’est en effet liée de partenariat avec deux chaînes de pharmacies locales, ce qui lui permet de vendre sur Internet des médicaments nécessitant une consultation auprès d’un pharmacien.

Précisons pour finir qu’Amazon ne s’est pas encore prononcé au sujet de ses nouvelles licences, mais l’information dévoilée par le St. Louis Post-Dispatch a été confirmée par plusieurs médias dont le Wall Street Journal. Conséquence : plusieurs grandes chaînes de pharmacies américaines ont vu leurs actions dégringoler en bourse. C’est le cas de CVS et de Walgreens dont l’action a perdu 6% de sa valeur dans la foulée de cette annonce.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s