« La bible des chasseurs de sorcières »

Le Malleus Maleficarum ou marteau des sorcières expose comment nos ancêtres ont utilisé un mode d’emploi détaillé pour trouver et éliminer les personnes soupçonnées d’être des sorcières. Ce guide présente des arguments théologiques et juridiques contre la sorcellerie. Qu’en est-il vraiment ?

Le Malleus Maleficarum (« Marteau des sorcières », c’est-à-dire marteau contre les sorcières), est un traité des dominicains allemands Henri Institoris (Heinrich Kramer) et Jacques Sprenger (Jacob Sprenger), ayant eu place de coauteur, publié à Strasbourg en 1486 ou 14871,2. Il connut de nombreuses rééditions.

Le 5 décembre 1484, le pape Innocent VIII fait paraître une bulle, à savoir une lettre pontificale faisant acte d’autorité, mettant en garde contre la sorcellerie. Ce document apporte de la légitimité aux deux inquisiteurs, Jacques Sprenger et Henry Institoris (Kraemer), qui s’attaquent alors au problème. Les deux hommes publient le livre Malleus Maleficarum (Le Marteau des sorcières). Catholiques et protestants l’accepteront par la suite comme faisant autorité dans la lutte contre la sorcellerie. Il présentait des arguments théologiques et juridiques contre la sorcellerie, et fournissait des directives pour repérer et éliminer les sorcières.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s