« Les supervolcans seront demain de nouvelles sources de lithium »

Actuellement, le lithium entrant dans la fabrication de piles et autres batteries provient de quelques mines disséminées sur la planète. Cependant, un géologue propose une alternative intéressante : extraire le lithium de la lave des supervolcans.

Le lithium, précieux métal alcalin (symbole Li) composant les batteries des appareils électriques, provient d’endroits trop rares et trop localisés, surtout des mines situées au Chili et en Australie. Cette situation fait que les gouvernements et les industriels du secteur mènent l’enquête afin de trouver d’autres sources d’approvisionnement.

Thomas Benson, géologue à l’Université de Stanford (États-Unis), explique dans ses recherches que de grandes quantités de lithium se trouvent dans les caldeiras(cratères volcaniques géants) des supervolcans. Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la revue Nature Communications le 16 août 2017.

« La demande en lithium a pris de court la compréhension scientifique de cette ressource particulière. Il est donc indispensable que la science fondamentale rattrape son retard. À présent, nous savons comment obtenir un accès plus facile aux dépôts de lithium », explique Thomas Benson.

Le scientifique et son équipe ont découvert que la recherche de lithium pouvait se faire grâce à la détection d’autres éléments chimiques plus faciles à déceler, témoins de sa présence.

« C’est dans les laves de ce type de volcan que se concentre le plus abondamment le lithium. Pendant des centaines de milliers d’années après une éruption, l’eau entraîne le lithium des tufs volcaniques et des laves dans les lacs des caldeiras, où il se dépose », conclut le chercheur.

Ainsi, il serait possible de se rendre sur place et de collecter le précieux métal par le biais d’une méthode pour l’instant inconnue. Il faut savoir que le lithium se raréfie et que son extraction nécessite parfois l’utilisation de méthodes polluantes. Par exemple, il y a quelques années, l’Argentine s’est également lancée dans la course au lithium afin de répondre à la demande provenant surtout d’un nouveau secteur, celui des voitures électriques, avec toutes les dérives (environnementales, politiques et sociales) que cela implique.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s