« C’est une première. Cet astéroïde en forme de cigare vient d’une autre galaxie »

Un mystérieux objet rocheux et à la forme longiligne a été détecté en octobre dernier dans notre Système solaire. Ce lundi 20 novembre dernier, des astronomes ont confirmé son origine, provenant d’un autre système, une première.

Il voyage seul depuis des centaines de millions d’années. Cet astéroïde découvert le 19 octobre dernier, baptisé « Oumuamua » par ceux qui l’ont découvert, mesure 400 mètres de long et sa longueur représente environ dix fois sa largeur, la raison pour laquelle on lui donne une forme de cigare. Une forme sans précédent parmi les quelque 750 000 astéroïdes et comètes observés jusqu’à présent dans notre Système solaire où ils se sont formés.

Mais l’origine de cet astéroïde est bien extrastellaire, comme l’ont confirmé des astronomes ce lundi 20 novembre dans la revue Nature. Sa détection « ouvre une nouvelle fenêtre sur la formation d’autres mondes stellaires dans notre galaxie, la Voie lactée » déclarent-ils. Cette conclusion est sans appel et fait suite à l’analyse des données recueillies, qui montrent que son orbite ne peut pas avoir une origine à l’intérieur de notre Système solaire.

Si cette détection est une grande première, les astronomes estiment qu’un astéroïde interstellaire de cette sorte passe dans notre Système solaire environ une fois par an, un rythme tout de même assez élevé. Toutefois, ils sont très difficiles à traquer et n’avaient jamais été détectés jusque-là. Les télescopes de surveillance sont aujourd’hui suffisamment puissants pour avoir une chance de les découvrir, ce qui n’était pas le cas auparavant. Il est donc possible que ce type de détection soit plus récurrent à l’avenir.

Pour les astronomes, cet objet a voyagé seul à travers la Voie lactée depuis des centaines de millions d’années avant de passer dans notre Système solaire et de poursuivre sa route. « Pendant des décennies nous pensions que de tels objets d’un autre monde pouvaient se trouver à proximité de notre Système solaire, et maintenant pour la première fois nous avons la preuve directe qu’ils existent bien. Cette découverte ouvre une nouvelle fenêtre pour étudier la formation de Systèmes solaires au-delà du nôtre », explique Thomas Zurbuchen, responsable adjoint des missions scientifiques de la Nasa. « C’est un étrange visiteur venu d’un système stellaire très lointain qui a une forme que nous n’avions jamais vue dans notre voisinage cosmique », commente à son tour Paul Chodas, directeur du Centre d’étude des objets évoluant près de la Terre au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

Il a notamment été observé que la luminosité de l’objet variait jusqu’à dix fois en puissance alors qu’il tourne sur lui-même toutes les 7,3 heures. Aucun astéroïde ou comète dans notre Système solaire ne connaît une telle ampleur dans la variation de sa luminosité ou un tel ratio entre la longueur et la largeur, est-il expliqué dans la revue Nature. Les observations se poursuivent avec de grands télescopes terrestres et continueront jusqu’à ce que l’astéroïde devienne quasiment indétectable, ce qui devrait être le cas après la mi-décembre.

Sources

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s