« Ces volcans sont explosifs »

La magnitude des tremblements de Terre est évaluée via l’échelle de Richter et en ce qui concerne les volcans, une échelle existe également, il s’agit du Volcanic Explosivity Index plus communément nommé « échelle VEI ». C’est sur cette base que la vidéo présente dans cet article compare les différentes éruptions volcaniques.

Alors qu’en ce moment même, le volcan Agung situé à Bali (Indonésie) laisse craindre une éruption imminente, ayant poussé les autorités à évacuer la population, la vidéo visible en fin d’article compare les différents degrés d’explosivité composant l’échelle VEI, mesurant l’intensité des éruptions volcaniques.

Ces degrés d’explosivité sont caractérisés par deux notions : la hauteur du nuage de cendres et le volume des matériaux éjectés (téphras). Il faut également savoir que chaque degré est relatif à un qualificatif en partant de « non explosif » (VEI 0) à « apocalyptique » (VEI 8), une catégorie réservée aux supervolcans comme le Yellowstone (États-Unis).

La fréquence des éruptions est proportionnelle à leur puissance, ainsi, si une éruption de type « modéré » (VEI 1) peut se produire de manière quasi quotidienne (ex. : Stromboli, Italie), une éruption qualifiée de « cataclysmique » (VEI 4) est plus rare : tous les 10 ans (ex. : éruption du volcan chilien Láscar en 1993). Autre exemple, celui des éruptions de type « méga-colossal » (VEI 7), dont la fréquence est de plus ou moins un millénaire (ex : éruption du volcan indonésien Tambora en 1815).

La dernière catégorie, celle dans laquelle se trouve le volcan du Yellowstone (VEI 8) semble concerner des éruptions monstrueuses. Ce dernier volcan, inspirant actuellement les pires craintes, a été à l’origine d’une super éruption il y a environ 600 000 ans, dont la hauteur du nuage de cendres atteignait 100 kilomètres et le volume des matériaux éjectés, 2 450 kilomètres cubes !

Plus proche de nous, il y a environ 74 000 ans, s’est produite une éruption encore plus terrible, celle du volcan Toba (Sumatra, Indonésie) dont le nuage était monté jusqu’à 120 kilomètres de hauteur alors que le volume éjecté était de 2 800 kilomètres cubes.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s