« Intel va corriger les failles de sécurité Meltdown et Spectre avant fin janvier 2018 »

Meltdown et Spectre, les failles de sécurité qui touchent quasiment tous les processeurs récents, donnent du travail à Intel. Son PDG Brian Krzanich a assuré en marge du CES 2018 que des correctifs allaient être déployés avant le 14 janvier 2018 pour 90% de ses processeurs produits lors des cinq dernières années et avant fin janvier pour les 10% restants.

Les processeurs plus anciens devront quant à eux encore attendre. A ce jour, les failles n’auraient pas encore été exploitées.

Intel travaille d’arrache-pied à des correctifs pour combler les failles de sécurité Meltdown et Spectre qui touchent ses processeurs. Son PDG Brian Krzanich a indiqué à l’occasion du CES 2018 que la société américaine va déployer des patchs pour que 90% des processeurs datant de moins de cinq ans soient mieux protégés avant le 14 janvier 2018 et que les 10% restants le soient avant la fin du mois.

Intel déploie des correctif contre Meltdown et Spectre

Problème : de nombreux processeurs plus vieux sont également touchés et ne semblent pas prioritaires. Certains composants produits dans les années 90 sont aussi concernés par ces brèches. Krzanich se veut rassurant et indique qu’à ce jour, Intel n’a pas connaissance d’une quelconque exploitation de Meltdown et Spectre par des hackers.

Même si Google a annoncé avoir trouvé un moyen de corriger les failles sans ruiner les performances, nous manquons encore de recul pour en être certains et Intel lui-même avoue que selon l’utilisation et les tâches exécutées, l’impact pourrait se faire ressentir et qu’il faudrait du temps pour diminuer celui-ci en trouvant un bon équilibre avec la sécurité. Sur Windows 10, les premiers patchs de sécurité n’auraient engendré qu’une faible perte de performances.

Aux États-Unis, Intel est attaqué en justice dans plusieurs États par le biais de class action. Il lui est reproché le fait de rendre ses consommateurs vulnérables à des attaques visant à voler leurs données personnelles, la baisse de performances engendrée par les correctifs et la communication tardive d’Intel sur le sujet. Brian Krzanich a aussi déclenché une polémique en vendant pour 24 millions de dollars d’actions Intel en novembre 2017 alors qu’il avait déjà connaissance des failles de sécurité.

Voir aussi les posts:

« Spectre et Meltdown sont de véritables cauchemars informatiques »

« Nos PC vont peut-être ralentir de 5% à 30% d’ici quelques jours ! »

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V 

Publicités