« Notre système solaire serait unique ! »

Dans le Système solaire, de Mercure à Mars, les tailles des planètes et leurs distances ne sont pas les mêmes. Or, les systèmes d’exoplanètes rocheuses découverts par Kepler sont bien différents. Notre monde serait donc unique. 

Carl Sagan serait sans doute heureux de voir que les scientifiques prennent de plus en plus au sérieux la possibilité qu’il existe d’autres formes de vie intelligente dans la Voie lactée, comme le montre le projet Breakthrough Initiatives, notamment avec l’utilisation des radiotélescopes pour écouter l’astéroïde ‘Oumuamua. Il reste pourtant de multiples inconnues dans la fameuse équation de Drake (celle-ci permet une estimation grossière du nombre de civilisations extraterrestres avec lesquelles nous pourrions entrer en communication). Le chemin à parcourir est encore long pour préciser ces inconnues et il se pourrait très bien que nous soyons seuls dans la Voie lactée.

Parmi les facteurs qui influencent l’équation de Drake, il y a ceux liant les caractéristiques de notre Système solaire à l’apparition de la vie. Se pose donc aussi tout naturellement la question de savoir à quel point notre Système solaire est typique ou atypique par rapport aux autres systèmes planétaires de la Galaxie. Heureusement, lentement mais sûrement, nous sommes en train de répondre à cette question en découvrant un nombre sans cesse plus grand de ces systèmes. Une équipe internationale dirigée par l’astrophysicienne Lauren Weiss, de l’université de Montréal (Canada), a ainsi obtenu un résultat intéressant à ce propos, comme elle l’explique dans un article disponible en accès libre sur arXiv.

Les chercheurs ont utilisé les instruments du télescope W. M. Keck, installé sur le Mauna Kea, à Hawaï, pour obtenir les spectres haute résolution de 1.305 étoiles autour desquelles gravitent 2.025 exoplanètes découvertes par la méthode des transits avec le télescope Kepler. À partir de ces spectres, il a été possible de préciser les tailles des étoiles et celles de leurs exoplanètes. Dans cet échantillon, les astronomes se sont concentrés sur les cas de systèmes planétaires, en l’occurrence, un total de 909 planètes rocheuses en orbite autour de 355 étoiles. L’objectif était de savoir si les répartitions des tailles et des distances des planètes à leurs étoiles hôtes ressemblaient en moyenne à celles du Système solaire.

L’astrophysicien Vincent Minier, du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), nous parle du Système solaire. 

La formation du Système solaire serait atypique

À la surprise des astrophysiciens, il s’est avéré que ce n’était pas le cas : des régularités étonnantes étaient présentes ; or, les scientifiques n’observent pas de telles régularités dans le cas de notre système planétaire… Les tailles des planètes sont corrélées dans un même système. Elles diffèrent d’une étoile à une autre, mais, concrètement, en moyenne, les exoplanètes sont toutes grandes ou toutes petites dans un système planétaire donné. Ainsi, il n’y aurait que des superterres dans l’un et que des exoplanètes de taille semblable à la Terre dans l’autre.

Curieusement aussi, les distances entre les orbites sont les mêmes, alors qu’il est bien connu que ce n’est pas le cas dans le Système solaire, où les tailles des orbites sont plus ou moins réparties selon la relation de Titius-Bode (Neptune ne rentre pas dans son cadre par exemple).

Ces régularités nous renseignent sur la façon dont les cortèges de planètes se forment autour des étoiles. Elles nous forcent à conclure que notre Système solaire est atypique, puisque sa structure l’est. Voilà qui va certainement donner du grain à moudre aux spécialistes de la mécanique céleste mais aussi faire réfléchir les exobiologistes. En effet, s’il s’avère que le caractère singulier de notre Système solaire est essentiel à l’apparition de la vie, alors, il faudra en tirer les conséquences nécessaires.

En attendant, Lauren Weiss et ses collègues aimeraient bien savoir ce qu’il en est des caractéristiques des géantes gazeuses qui pourraient se trouver au-delà des exoplanètes rocheuses dans les systèmes multiplanétaires. Dans le cas du Système solaire, nous savons que Jupiter et Saturne se sont retrouvées impliquées dans des processus de migration planétaire qui ont sculpté leur forme et leur évolution, comme le montre le fameux modèle de Nice. Or, ces géantes pourraient bien avoir été indispensables à l’évolution de la vie sur Terre.

Sources

« Un petit clic sur la publicité ci- dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités

3 réflexions sur “« Notre système solaire serait unique ! »

  1. COMMENT S’EST FORMEE LA GIGANTESQUE SPHERE DE PLASMA A L’ORIGINE DE NOTRE BIG BANG
    Avant de lire le présent pavé de texte à caractère scientifique, il est fortement conseillé de lire la THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI, il suffit pour cela de se connecter au Moteur de Recherche de Google (https://www.google.fr/) et de taper THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI dans le Moteur et vous accéderez à 14200 Publications Spontanées, il suffit d’en lire une pour bien comprendre ce qui va suivre.
    Dans le passé, il y a eu une infinité de Big Bangs suffisamment espacés pour éviter toutes interférences entre des Galaxies issues de Big Bangs différents. Dans l’avenir, il y aura une infinité de Big Bangs avec les mêmes caractéristiques que celles du passé. Chaque Big Bang en explosant donne naissance à un Univers dit Multiple. Il y a donc une infinité d’Univers Multiples, prière de ne pas confondre avec les Univers dits Parallèles.
    Pour commencer, ce que nous appelons UNE SPHERE DE PLASMA n’est en réalité pas une SPHERE car son explosion éjecterait de la matière dans toutes les directions, ce qui n’est pas le cas. Nous connaissons l’allure géométrique de notre UNIVERS MULTIPLE, donc les Mathématiciens doivent pouvoir définir la Forme Exacte de la « Sphère de Plasma » avant son explosion en utilisant des Outils très Puissants tels que les 7 Supercalculateurs Exaflopiques présentement en construction dans le Monde (USA (2), Chine (1), Japon (1), France (1), Russie (1), Hollande (1)). Dans un avenir à moyen terme (année 2050), 3 Supercalculateurs Zettaflopiques seront construits dans le monde (USA(1), Chine (1) et le Consortium des Pays (1) les moins fortunés), ces 3 derniers Supercalculateurs seront 1000 fois plus puissants et 1000 fois plus grands que les Supercalculateurs Exaflopiques qui verront le jour pour ces 7 derniers entre 2020 et 2022.
    Les principales questions que je me pose au quotidien sont :
    – D’où vient le Plasma qui a permis la Formation des « Sphères de Plasma » ?
    – Quelle durée a-t-il fallu pour que les « Sphères de Plasma » se forment, des centaines de milliards d’années terrestres, je pense ?
    – Selon quel processus les « Sphères de Plasma » se sont elles formées ?
    D’après LE PRINCIPE FONDAMENTAL DE LA FORMATION DES UNIVERS MULTIPLES ET NON PARALLELES, dans l’UNIVERS qui englobe tous les Univers Multiples, tout naît, tout vit et tout meurt, pour plus de précision tapes (Alain Mocchetti Ingénieur) dans le Moteur de Recherche de Google et tu accéderas à 12200 Publications Directes et tu trouveras toutes les réponses à tes questions. Que restera t il dans 100 milliards d’années de la Voie Lactée : un amas de Naines n’émettant presque plus de rayonnement faute de combustibles, toutes les Planètes de chacun des Systèmes Planétaires seront réduites à un gigantesque Tas de Cailloux et de Planètes Mortes, la température sera voisine du ZERO ABSOLU (-273 degrés Celcius).
    Que deviendra dans les centaines de milliards d’années suivantes la matière morte qui constituera toute la Voie Lactée ? Suite dans une prochaine rubrique COMMENT S’EST FORMEE LA GIGANTESQUE SPHERE DE PLASMA A L’ORIGINE DE NOTRE BIG BANG. Pour finir je tiens un Journal Facebook Scientifique dont l’adresse est DAVID MOCCHETTI. Le journal est gratuit.
    N’hésitez pas à le consulter.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    J'aime

  2. IL EXISTE UNE INFINITE DE PLANETES HABITEES PAR DE LA VIE ORGANIQUE – DEMONSTRATION PAR RECURRENCE
    Qu’est un raisonnement par récurrence ? Le raisonnement par récurrence établit une propriété importante des entiers naturels : celle d’être construits à partir de 0 en itérant le passage au successeur. Dans une présentation axiomatique des entiers naturels, il est directement formalisé par un axiome. Moyennant certaines propriétés des entiers naturels, il est équivalent à d’autres propriétés de ceux-ci, en particulier l’existence d’un minimum à tout ensemble non vide (bon ordre), ce qui permet donc une axiomatisation alternative reposant sur cette propriété. Certaines formes de ce raisonnement se généralisent d’ailleurs naturellement à tous les bons ordres infinis (pas seulement celui sur les entiers naturels), on parle alors de récurrence transfinie, ou de récurrence ordinale (tout bon ordre est isomorphe à un ordinal), le terme d’induction est aussi souvent utilisé dans ce contexte. Le raisonnement par récurrence peut se généraliser enfin aux relations bien fondées. Dans certains contextes, en logique mathématique ou en informatique, pour des structures de nature arborescente ou ayant trait aux termes du langage formel sous-jacent, on parle de récurrence structurelle. On parle communément de récurrence dans un contexte lié mais différent, celui des définitions par récurrence de suites (ou d’opérations) à argument entier. Si l’unicité de telles suites se démontre bien par récurrence, leur existence, qui est le plus souvent tacitement admise dans le secondaire, voire les premières années universitaires, repose sur un principe différent. Si vous désirez vous spécialiser dans la Formulation par Récurrence, acheter un ou des Manuels de Mathématiques niveau Terminale S. Autrefois la Formulation par Récurrence était enseignée en Terminale C et en Terminale E.
    Démontrons présentement pour les plus sceptiques que l’Univers comprend une infinité de Planètes Telluriques ou Exoplanètes qui abritent de la Vie Organique à l’aide de la THEORIE SUR L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI :
    – Formulation indice 0 : la Terre est la 3ème Planète Tellurique du Système Solaire, la Vie sous Forme Organique foisonne sur la Planète Bleue, formulation qui est vraie,
    – Formulation indice 1 : la Planète Kepler 22B du Système Planétaire Kepler abrite également de la Vie Organique, formulation vraie avec un taux de probabilité de 0.9999999999, Kepler 22B est située à 620 al (année-lumière), l’eau à l’état liquide occupe presque la totalité de l’Exoplanète et Kepler 22B abrite à l’instar de la Terre de la Vie Organique sous des centaines de milliers de formes différentes,
    – Formulation indice n : une n ème exoplanète abrite de la Vie Organique, considérons cette formulation vraie,
    – Formulation indice (n+1) : une (n+1) ème exoplanète abrite de la Vie Organique, formulation qui est forcément vraie au vu de LA THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI. Nous venons de démontrer que l’Univers comprend une infinité de Planètes Telluriques ou Exoplanètes qui abritent pour chacune d’entre elles, de la Vie Organique.
    Dans l’état actuel de nos connaissances, nous ne connaissons pas encore d’Exoplanètes ou de Géantes Gazeuses qui abritent de la VIE SOUS AUTRE FORME, dès que nous aurons localisé 2 Planètes habitées par de la VIE SOUS AUTRE FORME, il suffira de faire un Raisonnement par Récurrence pour démonter qu’il existe une infinité de Planètes dans l’Univers qui abritent de la VIE SOUS AUTRE FORME. Suite dans une prochaine rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    J'aime

  3. PRINCIPE FONDAMENTAL RELATIF AUX UNIVERS MULTIPLES Pour commencer, il y a lieu de définir ce que sont les Univers Multiples. Ils sont le fruit des Big Bangs qui ont eu lieu dans le passé et de ceux qui vont se produire dans le futur. Pour plus d’informations se reporter à la rubrique THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI visible sur Google en tapant alainmocchetti@sfr.fr dans le moteur de recherche ou sur le mur du Journal Facebook de DAVID MOCCHETTI.
    Enoncé du Principe Fondamental relatif aux Univers Multiples :
    Dans les Univers Multiples tout NAIT, tout VIT et tout MEURT. Cela concerne la Vie Organique sous toutes ses formes, la Vie Sous Autre Forme, la Vie Végétale, les Etoiles, les Exoplanètes comme la Terre, les Géantes Gazeuses, les Trous Noirs, les Comètes. Dans 100 milliards d’années que restera t il de la Voie Lactée et des Galaxies avoisinantes ? Toutes les Etoiles réduites à l’état de Naines Blanches n’émettront plus faute de carburant de lumière. La Voie Lactée ne sera qu’un amas de planètes mortes pour ce qui concerne les Planètes Telluriques et les Géantes Gazeuses dont seul le noyau dur subsistera. La Température sera de ZERO degré Kelvin, le ZERO ABSOLU OU LA VIE NE PEUT FOISONNER Pour information 0 degré Kelvin = – 273 degrés Celcius qui est la température la plus basse existant dans les Univers Multiples. Il est impossible de trouver plus bas. Nous sommes amenés inéluctablement à dire QU’IL N’EXISTE PAS DE VIE APRES LA VIE, ce qui reste à démontrer et personnellement je suis envieux d’espérer UNE VIE APRES LA VIE pour ce qui concerne la Vie Organique et la Vie Sous Autre Forme au minimum.
    Alain Mocchetti
    Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
    Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
    UFR Sciences de Metz
    alainmocchetti@sfr.fr
    alainmocchetti@gmail.com
    @AlainMocchetti

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s