« Falcon Heavy de SpaceX : allumage des 27 moteurs annoncé pour…? »

Le test de mise à feu du lanceur lourd Falcon Heavy de SpaceX est à nouveau reporté, pour la sixième fois. Nouvelle date annoncée : vendredi 19 à partir de 21h00. Ce test est important, et visiblement plus délicate que prévue, en vue du lancement inaugural toujours annoncé pour fin janvier. Sous la coiffe :  une voiture électrique Tesla à destination de Mars.

Et de six ! Six reports pour la mise à feu statique de la Falcon Heavy de Space, sur la base spatiale de Cap Canaveral, en Floride. Nouvelle date annoncée : vendredi 19 à partir de 21h00 (heure de Paris). Que se passe-t-il  sur le mythique pas de tir des missions Apollo ? Aucune information ne filtre de la part de Space X.La mise à feu statique qui consiste à allumer pendant 12 secondes les 27 moteurs de ce lanceur de 70 mètres de haut est une étape importante dans la perspective d’un lancement inaugural toujours annoncé pour fin janvier. Une date de moins en moins plausible désormais. Pour Elon Musk, l’enjeu est de taille. Une explosion sur le pas de tir compromettrait notamment ses projets de vol habité.

La Tesla jouant « Space Oddity » devrait croiser Mars

Lorsque cette première étape sera franchie sans encombre – si le lanceur n’explose pas sur son pas de tir -, Elon Musk nous promet une  » excitation garantie le jour du lancement, d’une manière ou d’une autre « . Le jour J, le lanceur lourd emportera sous sa coiffe la décapotable rouge Tesla d’Elon Musk en guise de charge utile et devrait la placer sur une orbite elliptique autour de Mars, si l’on en croit les communications d’Elon Musk sur instagram et twitter : « Les vols d’essai de nouvelles fusées contiennent généralement des simulateurs de masse sous la forme de blocs de béton ou d’acier. Cela semblait extrêmement ennuyeux (…), alors nous avons décidé d’envoyer quelque chose d’inhabituel (…). La charge utile sera une Tesla Roadster originale, jouant Space Oddity, sur une orbite elliptique (…). «   » La destination est l’orbite de Mars. La voiture restera dans l’espace lointain un milliard d’années si elle n’explose pas pendant le lancement. « 

Les chances de réussite sont faibles, mais que cela vaut le coup d’essayer 

Prudent, Elon Musk a cependant souligné, lors d’une conférence en juillet dernier à Washington, qu’il y avait  » beaucoup de risques associés à la Falcon Heavy «  et qu’il y a  » une chance réelle que le véhicule n’atteigne pas son orbite. «  En cas d’échec, cela pourrait se solder par une puissante explosion au-dessus de l’Atlantique ou par la destruction du pas de tir et de ses équipements. Si l’essai est un succès, en revanche, la Falcon Heavy deviendra le plus puissant lanceur en service, avec une poussée maximale de 2500 tonnes par 27 moteurs, l’équivalent de 18 Boeing 747, et sera capable de mettre jusqu’à 63,8 tonnes en orbite basse, 26,7 tonnes en orbite de transfert géostationnaire, 16,8 tonnes vers Mars et 3,5 tonnes vers Pluton.

De plus, la Falcon Heavy devrait d’emblée être réutilisable : les deux propulseurs d’appoint doivent en effet se reposer à terre, tandis que le corps central est censé atterrir en mer sur une plate-forme automatisée. Soit trois défis techniques en un seul vol ! Risqué, comme le reconnaît Musk lui-même :  » Les chances de réussite sont faibles, mais que cela vaut le coup d’essayer « . Spectacle garanti dans tous les cas. Si cette mission de démonstration est un succès, SpaceX annonce au moins deux autres lancements du Falcon Heavy en 2018.

Le projet a été annoncé en 2011 et le premier lancement était initialement prévu pour 2013. Mais face aux difficultés techniques, les délais ont glissé… D’autant qu’il a fallu réparer le pas de tir ravagé par l’explosion d’un lanceur Falcon 9 en septembre 2016.  Composée de trois étages principaux, la Falcon Heavy est conçue pour la mise en orbite des satellites les plus lourds et à terme pour le vol habité.  La Falcon Heavy est la première étape dans l’ambitieux programme de conquête martienne d’Elon Musk. Elle aura pour successeur la BFR (pour Big Falcon Rocket… ou Big Fucking Rocket ?), elle fera 106 mètres de haut, contre 110 mètres pour la Saturn V du programme Apollo. L’an passé, Elon Musk avait annoncé qu’il projetait de transporter un million de personnes d’ici à 2060. Les premiers voyages emportant 100 personnes sont prévus à partir de 2024.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V

Publicités