« La Lune va connaitre un phénomène qui ne s’est pas produit depuis 150 ans »

Le 31 janvier 2018, la Lune connaîtra simultanément plusieurs phénomènes remarquables. Il s’agira de la deuxième pleine Lune du mois (appelée « Lune bleue »), elle se trouvera à une distance minimale de la Terre (ce que certains surnomment une « super Lune ») et coïncidera avec une éclipse lunaire totale. Cela fait plus de 150 ans que notre satellite n’a pas connu une telle association.

On vous avait prévenus, en ce début d’année 2018, la Lune est un astre à ne pas rater dans le ciel. Dès le 2 janvier, notre satellite a en effet connu ce que certains appellent une « super Lune », la deuxième d’un trio démarré le 3 décembre 2017. Mais le meilleur est sans aucun doute à venir. La troisième des « super Lunes » qui surviendra le 31 janvier prochain s’annonce en effet très spéciale.

A cette date, la Lune sera en phase pleine mais elle se trouvera aussi au point d’orbite le plus près de la Terre (à environ 359.000 kilomètres), ce qu’on appelle le périgée. C’est ce qu’on appelle une « pleine Lune de périgée » ou ce que certains surnomment une « super Lune ». Sauf qu’au 31 janvier, ce double phénomène se combinera à un autre : une éclipse lunaire totale.

L’éclipse de Lune se produit lorsque notre satellite naturel passe dans le cône d’ombre ou de pénombre de la Terre. Le Soleil, notre planète et la Lune se trouvent alors quasiment alignés. La Terre étant intercalée entre les deux autres, elle bloque la lumière solaire qui devrait parvenir au satellite. On parle d’éclipse totale quand 100% du disque est masqué, sinon elle est partielle. Le dernier jour de janvier, l’éclipse sera totale.

Un phénomène qui ne s’est pas produit depuis 150 ans

La « pleine Lune de périgée » n’est pas un phénomène très rare. Chaque année, il s’en produit entre quatre et six, d’après les spécialistes. De même, l’éclipse lunaire est un phénomène relativement commun qui peut se produire plusieurs fois par an. Toutefois, une éclipse lunaire totale est plus rare et celle du 31 janvier le sera d’autant plus qu’elle se produit simultanément avec ce que les Anglo-saxons appellent une « Blue Moon ».

Chaque année, il se produit en général 12 pleines Lunes, environ une par mois. Mais en raison du décalage entre notre calendrier et le cycle lunaire, tous les deux à trois ans, une pleine Lune supplémentaire nommée « Blue Moon » (en français « Lune bleue ») vient se rajouter aboutissant à un total de 13. Un mois connait alors deux pleines Lunes, comme c’est le cas de janvier 2018.

Si l’on en croit les spécialistes, cela fait plus de 150 ans qu’une éclipse totale n’a pas coïncidé avec ce phénomène. Selon le site LiveScience, une « Blue Moon » avait coïncidé avec une éclipse le 31 décembre 2009 mais il ne s’agissait alors que d’une éclipse partielle. Pour avoir une éclipse totale de « Blue Moon », il faut remonter au 31 mars 1866.

Passé le 31 janvier, il faudra attendre le 31 décembre 2028 puis le 31 janvier 2037 pour que les deux phénomènes coïncident à nouveau. Autant dire que l’évènement mérite d’y jeter un coup d’oeil même s’il ne risque pas de changer fondamentalement l’aspect de la Lune depuis l’Europe.

Cette pleine Lune spéciale sera-t-elle visible ?

La pleine Lune surviendra le 31 janvier à 13H27 GMT (14H27 heure française). Le périgée sera lui, atteint un peu avant. La « pleine Lune de périgée » pourra donc être observée le 31 janvier dès la tombée de la nuit. En revanche, il sera plus difficile d’assister à l’éclipse lunaire totale. En effet, ce phénomène n’est généralement pas visible de toute la planète.

Or, d’après les prévisions des astronomes, celle du 31 janvier qui atteindra son pic à 13H29 GMT sera pleinement visible depuis le Pacifique et partiellement depuis la côte Est des Etats-Unis, l’Amérique centrale, l’Asie centrale et orientale. En revanche, en Europe, sur la majeure partie de l’Afrique et en Amérique du Sud, l’éclipse ne sera malheureusement pas visible puisqu’elle surviendra en plein jour. En France métropolitaine donc, le phénomène passera inaperçu.

L’éclipse est un phénomène qui a pour effet de modifier légèrement l’aspect de la Lune. En cas d’éclipse totale, le disque d’ordinaire d’un blanc lumineux prend une teinte cuivrée ou rougeâtre, plus ou moins prononcée en fonction des conditions. C’est pourquoi elle est appelée « lune rouge » ou « lune de sang ». Les chanceux se trouvant dans les régions de visibilité pourront donc scruter le changement de couleur de notre satellite.

Pour les autres, seule la « super Lune » se chargera du spectacle. En raison de la proximité de la Lune avec la Terre, ce phénomène peut la faire apparaitre plus grosse et plus lumineuse que d’habitude. A l’œil nu, la différence de diamètre apparent n’est pas du tout évidente à percevoir, mais la pleine Lune pourrait bien apparaitre plus éblouissante. Une excellente occasion de la contempler si vous n’en avez pas l’habitude !

Comment observer la pleine Lune et l’éclipse lunaire ?

Pour observer la pleine Lune, aucun matériel particulier n’est nécessaire, bien qu’un télescope puisse permettre de profiter encore mieux du phénomène et d’observer les détails de notre satellite. Si vous avez la chance de vous trouver dans une zone de visibilité de l’éclipse, les conseils sont les mêmes. Contrairement à l’éclipse solaire, l’éclipse lunaire n’est pas dangereuse pour les yeux.

Pour optimiser au maximum l’expérience, les astronomes conseillent de trouver un point dégagé, éloigné des villes et de toute source de pollution lumineuse pour que le ciel soit bien sombre. De bonnes conditions météorologiques sont également nécessaires. Toutefois, si la météo ne permet pas une observation optimale ou si vous voulez jeter un oeil à l’éclipse, il sera également possible de suivre l’évènement en direct sur le net grâce à des sites comme SLOOH.com ou Virtual Telescope.

La bonne nouvelle est que les Français et autres déçus n’auront pas à attendre très longtemps pour observer une vraie éclipse totale. La prochaine surviendra dans quelques mois, le 27 juillet 2018 et elle sera cette fois-ci visible depuis l’Europe, l’Afrique ainsi que la majeure partie de l’Asie, d’après les calculs des astronomes.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V

Publicités