« Ce nouveau nuage radioactif que l’on nous a caché ! »

Du ruthénium-106 ? Quand, en octobre 2017, les experts de la sécurité nucléaire détectent dans l’air des traces de ruthénium dans le sud de la France, ils n’en croient pas leurs yeux. D’où viennent ces particules radioactives qui n’existent pas dans la nature ? D’où vient ce nuage de ruthénium qui couvre une partie de l’Europe ?

D’après leurs calculs, ce nuage viendrait de Russie. Et plus précisément, de Mayak. Cela ne vous dit rien, mais c’est le nom de la première et l’une des plus graves catastrophes nucléaires de l’histoire, en 1957, bien avant Tchernobyl et Fukushima. Combien de morts et de blessés à l’époque ? Mystère… Le secret le plus absolu a toujours entouré ce complexe nucléaire de Russie. Un nouvel accident nucléaire ? La fuite de ruthénium d’octobre dernier signe-t-elle un nouvel accident nucléaire à Mayak ? Moscou, cette fois, reconnaît la présence de ruthénium mais accuse un satellite espion d’avoir explosé. « Envoyé spécial » remonte la mystérieuse piste du ruthénium, jusqu’à cette ville de 80 000 habitants interdite aux étrangers, ultra-surveillée, dans un incroyable décor de science-fiction.

Pour en savoir plus: « Un nuage radioactif venant de Russie a bien traversé la France en octobre dernier ! »

« Un petit clic sur la publicité ci- dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s