« Embarquez pour un survol de Pluton et de son satellite Charon »

Grâce au survol historique de la sonde New Horizons en juillet 2015, les astronomes ont pu découvrir le vrai visage de cette planète naine située aux confins du Système solaire, au-delà de Neptune. Bien que glacial, ce monde arbore une extraordinaire diversité géologique et aussi un grand cœur, théâtre d’une activité insoupçonnée. Découvrez ses paysages faits de glaces visqueuses et dures, ses montagnes et ses plaines, ses couleurs et ses matières.

Voici Pluton, l’ex-neuvième planète du Système solaire. Le 14 juillet 2015, tous les Terriens ont enfin pu admirer le vrai visage de cette planète naine découverte 85 ans plus tôt. Jusqu’alors, Pluton, quarante fois plus loin du Soleil que la Terre, apparaissait comme un gros point pâle et flou dans les télescopes les plus puissants.

Grâce à la sonde spatiale New Horizons, les astronomes ont donc pu découvrir et étudier pour la première fois les étonnants paysages de cet astre de 2.300 km de diamètre. Beaucoup de surprises les attendaient.

Même s’il fait très froid sur Pluton (-223 °C en moyenne), elle est loin d’être une simple boule de glace pétrifiée. New Horizons a en effet dévoilé un monde très dynamique, arborant une diversité géologique qui n’a rien à envier à celle de la Terre. Pluton a même une atmosphère, ténue mais qui est agitée de vastes mouvements au fil des saisons, fortement marquées et très longues puisque l’année plutonienne dure 248 années terrestres.

Le grand cœur de Pluton

Sa surface est une des plus jeunes du Système solaire. On y trouve de grandes étendues de glace visqueuse et des reliefs plus chaotiques : des montagnes sombres de glace d’eau, des îlots en train d’être engloutis, des cratères d’impacts anciens, des volcans qui vomissent de la glace et aussi de lames de glace géantes aussi affutées que des lames de rasoir…

Même si Pluton porte le nom du dieu des enfers, la première chose qui frappe en la regardant est qu’il a un grand cœur ! La région est nommée Tombaugh. Nous survolons ici le ventricule gauche baptisé la plaine Spoutnik. La glace d’azote qui remonte de l’intérieur remplit cette dépression d’une multitude de cellules hexagonales crevassées.

Pluton a un compagnon deux fois plus petit que lui : Charon. L’une de ses caractéristiques les plus étonnantes est le long canyon de 1.800 km qui fait presque le tour de son équateur. La région de son pôle nord a été nommée Mordor. Non loin, vous trouverez aussi le gouffre de Nostronomo ou encore le cratère Skywalker.

Sources

Profitez-en pour vous abonner à notre chaîne YouTube et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités