« James Webb, le plus grand télescope spatial au monde »

Le télescope spatial James Webb sera prochainement le plus grand observatoire spatial infrarouge du monde. Ce dernier se penchera notamment sur les objets les plus éloignés de notre Univers, mais pas seulement. Durant sa première année de service, l’instrument braquera également son œil sur Mars, avec à la clé de jolies découvertes.

Mars n’est aujourd’hui qu’un monde froid, sec et désertique, avec une atmosphère de dioxyde de carbone 100 fois plus fine que celle de la Terre, mais ce ne fut pas toujours le cas. Auparavant, la planète rouge était humide -elle contenait même de l’eau – et présentait une épaisse atmosphère. Le télescope spatial James Webb de la NASA, dont le lancement est prévu au printemps 2019, étudiera cette transition durant sa première année de mise en service. La planète rouge sera donc ciblée par le « futur plus puissant télescope du monde » de mai à septembre 2020.

 

« Webb rendra des mesures extrêmement intéressantes de la chimie dans l’atmosphère martienne », explique Heidi Hammel, planétologue et vice-présidente exécutive de l’Association des universités de recherche en astronomie (AURA) à Washington DC. « Et plus important, ces données seront immédiatement mises à disposition de la communauté planétaire pour leur permettre de planifier des observations encore plus détaillées dans les cycles à venir ». Jim Green, directeur de la division des sciences planétaires de la NASA, se dit quant à lui impatient : « je sais que ces observations seront fantastiques, avec un potentiel immédiat de découvertes scientifiques ».

Six vaisseaux spatiaux actifs sont actuellement en orbite autour de Mars, auxquels s’ajoutent deux rovers en surface. Si la planète rouge est à ce jour le corps le plus étudié de notre système, le James Webb Telescope et ses nombreux instruments derniers cris qui l’équipent permettront d’étudier la planète sous un œil complètement nouveau. L’un des atouts majeurs sera la capacité du télescope à prendre des instantanés du disque entier de Mars, chose aujourd’hui impossible avec les orbiteurs – et encore moins avec les rovers. Il ne sera pas non plus sujet aux interférences de notre atmosphère, qui affectent aujourd’hui les mesures au sol depuis la Terre. Webb bénéficiera également d’une excellente résolution spectrale, qui concerne la capacité à mesurer de petites différences dans les longueurs d’onde de la lumière.

Observer Mars avec cet outil ne sera toutefois pas facile. « Webb est conçu pour être capable de détecter des cibles extrêmement faibles et éloignées. Mars, elle, et est brillante et très proche », note Geronimo Villanueva, du Goddard Space Flight Center de la NASA. En conséquence, les observations seront soigneusement calculées pour éviter de submerger les instruments avec la lumière du Soleil.

Une grande partie de l’eau de Mars a été perdue au fil du temps en raison de la lumière ultraviolette du Soleil, qui brise les molécules d’eau. Les chercheurs pourront estimer cette quantité d’eau disparue en mesurant l’abondance d’H2O et d’eau lourde (HDO) dans l’atmosphère martienne. L’échappement préférentiel de l’hydrogène (plus léger au fil du temps) conduirait alors à un rapport asymétrique d’H2O et d’HDO sur Mars, indiquant la quantité d’eau qui s’est échappée dans l’espace. Le télescope sera en mesure de mesurer ce ratio à différents moments, différentes saisons et différents lieux.

Bien que la plus grande partie de l’eau sur Mars soit enfermée dans la glace, il est possible que de l’eau liquide puisse encore subsister dans les aquifères souterrains. Ces réservoirs potentiels pourraient même accueillir la vie. En 2003, des astronomes ont en effet détecté du méthane dans l’atmosphère martienne. Le méthane serait ici potentiellement généré par des bactéries, mais pourrait aussi provenir de processus géologiques. Les données de Webb fourniront sûrement de nouveaux indices sur son origine.

Pour en savoir plus sur le télescope spatial James Webb: https://ovnis-videos.com/category/categories/espace/la-nasa/telescope-james-webb/

Sources

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités