« Les chronomirages, ces étranges visions du passé ou du futur »

Les chronomirages sont un phénomène mystérieux qui reste insuffisamment étudié. Tout ce que nous savons, c’est qu’ils sont connus de l’humanité depuis des temps très anciens. Enquête sur un phénomène paranormal.

La première mention faite d’« étranges mirages » apparaît déjà dans des sources égyptiennes antiques. Qu’est-ce qu’un chronomirage ? Est-ce une illusion optique collective, ou bien un phénomène unique à l’issue duquel on peut voir des événements qui se sont produits dans le passé ? Alexandre Makhov, photographe, qui a été directement confronté à ce phénomène, a répondu à cette question à La Voix de la Russie :

« La première fois que j’ai assisté à un chronomirage, c’était durant un voyage d’affaires en Crète. Je n’avais alors jamais entendu parler du phénomène des Drosoulites qui se produit au pied du château de Frangokastello. Le spectacle était incroyable. Si je ne l’avais pas vu de mes propres yeux, je n’y aurais jamais cru.

A juste quelques mètres au-dessus de la mer, s’est déroulée une véritable bataille. On pouvait même entendre le choc des épées et des armures. J’ai saisi mon appareil photo pour immortaliser ce qui se passait, mais mon équipement n’a pas pu capturer l’image. Par la suite, les habitants de la région m’ont raconté que j’étais loin d’être le premier à voir les Drosoulites. Ils sont connus dans le monde entier. Depuis, je suis devenu un « chasseur » de chronomirages. »

Il convient de distinguer les chronomirages des mirages ordinaires. A savoir qu’il ne s’agit pas d’un simple phénomène atmosphérique qui permet, du fait de reflets optiques, de voir des événements qui se déroulent au même moment à un autre endroit. Les chronomirages sont des images visibles d’événements réels qui ont eu lieu dans le passé, ou dans certains cas, qui auront lieu dans le futur.

Certains scientifiques qui ont étudié ce phénomène supposent que les chronomirages sont des tunnels temporels singuliers, qui peuvent avoir un grand potentiel scientifique. Il y a aussi des exemples de cas où des individus sont tombés dans des chronomirages. Après cela, ils ont dit se sentir « épuisés et déprimés ». Il est possible que dans ces zones, le rayonnement géomagnétique soit extrêmement élevé, et qu’il agisse aussi sur la psyché humaine.

L’une des caractéristiques spécifiques des chronomirages est l’impossibilité de les prendre en photo, mais aussi de les filmer ou d’en faire un enregistrement audio. Le phénomène ne peut être vu que par des yeux humains. Il y a plusieurs hypothèses pour expliquer la nature des chronomirages. L’une des plus curieuses est celle d’Henry Silanov sur la zone anormale de Novochopersk. Selon lui, il existe un champ spécial que nos ancêtres nommaient La Chronique d’Akachi, qui est une bande magnétique qui enregistre tous les événements et toutes les images. Dans certaines conditions, on peut les voir, et voir des événements passés. Alexandre Makhov estime qu’une étude sérieuse des chronomirages pourrait être très utile à la science dans le futur :

« En tant que photographe, je trouve très regrettable qu’il soit pour l’instant physiquement impossible de capturer la beauté mystérieuse des chronomirages et de les montrer aux gens. Peut-être que certains porteraient un regard tout à fait différent sur cette réalité dans laquelle nous vivons. Le monde est beaucoup plus complexe et plus intéressant que nous le pensons. Qui sait, et si les chronomirages étaient vraiment des « tunnels dans le temps » reliant le présent avec le passé.»

Outre les Drosoulites, des chronomirages de grande ampleur ont été vus en Chine, c’est ce que l’on appelle la Ville Fantôme. Il y en a aussi en Russie, à Miasnoï Bor, la tristement célèbre forêt de la région de Novgorod, où durant la Seconde Guerre mondiale, il y a eu de violents combats et où de nombreux soldats soviétiques et allemands sont morts.

Les habitants des villages des environs de Miasnoï Bor, dans la région de Novgorod, rapportent des histoires effroyables sur les phénomènes paranormaux qui s’y produisent. Cette zone anormale est également le secteur de plus forte concentration de chronomirages en Russie.

Miasnoï Bor, ou « forêt de la viande », située dans la région de Novgorod, fait partie de la célèbre vallée de la mort. Ils’agit d’une zone marécageuse où des centaines de milliers de soldats – appartenant à la Deuxième armée de choc soviétique, à la Wehrmacht allemande et à la Division bleue espagnole – ont péri pendant la Seconde Guerre Mondiale.

De nos jours certains corps sont toujours éparpillés sur le sol de cette forêt. Plusieurs équipes de recherche continuent de rechercher les corps pour les inhumer. Marina Vassilieva, membre de l’une des équipes a partagé ses impressions avec la Voix de la Russie.

  • « Ce qui se remarque tout de suite dans cette zone, c’est le silence oppressant. Les oiseaux ne chantent pas dans la forêt. Il n’y en a pas. C’est un lieu macabre. Parfois, on peut voir des os de soldats dans les ravins. Un jour en rentrant de fouilles, nous avons entendu comme des bruits d’obus, des hurlements et une fusillade. Mais cela ne nous a pas étonné : les équipes sont moralement prêtes. Ces phénomènes sont fréquents dans la « forêt de la viande ».

Certains chercheurs ont des visions. rien d’étonnants à ce que de nombreux témoins aient vu des chronomirages à Miasnoï Bor.

On raconte beaucoup d’histoire sur ce lieu. Les habitants locaux sont persuadés que deux mondes parallèles coexistent dans cette forêt, on y tue les fantômes des soldats morts et on ne peut se promener dans la forêt qu’à la lumière du jour en compagnie de plusieurs personnes. Après le coucher du Soleil la forêt devient effrayante.

Les habitants locaux sont persuadés que le nom du village et de la forêt portaient malheur depuis le début, et ce n’est pas un hasard si des combats sanglants s’y sont déroulés en 1941-1942.

Miasnoï Bor est manifestement une zone paranormale. Il existe des preuves de phénomènes inexpliqués qui s’y sont produits et on lieu aujourd’hui. Parfois on entend des cris « hourra ! » et des phrases distinctes en allemand et espagnol. Les fantômes des soldats indiquent parfois où il faut creuser pour trouver leurs restes. Les gens s’évanouissent en entendant ces voix de l’autre monde, ensuite, reprenant connaissance, ils commencent à creuser à l’emplacement spécifié et trouvent ce qu’ils recherchaient.

Selon une croyance, ce n’est qu’après avoir enterré le dernier soldat selon les rites religieux que Miasnoï Bor pourra redevenir une forêt normale. Mais pour l’instant elle reste l’une des plus mystiques et des plus effrayantes de Russie.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités