« Le plus petit ordinateur du monde n’est pas plus gros qu’un grain de sel ! »

La marque IBM réussit l’impossible : développer l’ordinateur le plus petit de la planète. De la taille d’un grain de sel !

Lors de la conférence Think 2018 à Las Vegas, l’entreprise américaine IBM a présenté un appareil tout à fait étonnant. La marque, qui a révolutionné l’univers informatique, frappe fort une nouvelle fois en dévoilant l’ordinateur le plus petit du monde. De la taille d’un grain de sel ! L’unité en question ne mesure que 1mm par 1mm. Elle intègre le processeur x86, utilisé par les premiers ordinateurs de bureau IBM dans les années 90.

IBM crée une unité complète minuscule pour limiter le vol et les contrefaçons

Ce « crypto-anchor » microscopique (ou ancre cryptographique) est un système complet avec processeur, mémoire, module de stockage et de communication. En fait, il s’avère être un dispositif anti-fraude. En effet, IBMsouhaite proposer une nouvelle solution de lutte contre la fraude dans le monde du transport et de la logistique. Ainsi, ces mini-ordinateurs permettraient de vérifier l’authenticité d’un produit.

En prime, il est peu cher puisque sa production coûterait moins de 10 cents. Cet ordinateur pourrait donc être intégré dans n’importe quel objet, comme les étiquettes de prix ou l’emballage des produits. Avec ce petit grain de sel, la marque américaine améliorerait ainsi la sécurité de la chaîne d’approvisionnement. « Il pourra surveiller, analyser, communiquer et même agir sur les données. « Il peut aider à vérifier qu’un produit a été manipulé correctement tout au long de son long voyage.« , a déclaré la société.

Encore au stade de prototypes, les unités serviront également à authentifier les produits achetés en ligne comme les aliments, les produits pharmaceutiques et les produits de luxe pour s’assurer qu’ils n’ont pas été altérés. Utilisés en association avec une blockchain, ces petits ordinateurs assureront l’authenticité d’un objet depuis son point d’origine jusqu’à son arrivée entre les mains d’un client. En somme, IBM espère faire de son minuscule ordinateur le digne remplaçant des puces RFID.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V 

Publicités