« Le programme spatial de ce mois de Mai 2018 »

Au menu du mois de mai : des vols de routine vers l’ISS, une sortie dans l’espace, un équipage chinois dans leur nouvelle station spatiale, un explorateur des secrets martiens, l’étude de la gravité terrestre et de son environnement. Et peut-être le premier volet d’une mission chinoise qui va explorer la face cachée de la Lune.

2 mai : Dragon

Désamarrage du vaisseau cargo Dragon CRS-14 par le bras robotique de la Station Spatiale Internationale. L’amerrissage est prévu environ 6 heures après.Les vaisseaux Dragon sont développés par la société SpaceX pour le compte de la NASA. 
Retransmission vidéo en direct ici, à partir de 16h00 heure de Paris : https://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/#public

5 mai : Insight

Départ vers Mars de la sonde de la Nasa InSight, qui emporte un instrument réalisé avec le CNES, l’agence spatiale française. Le lancement a lieu depuis la base militaire de Vandenberg (Californie) avec une fusée Atlas V. Cet engin, dont l’atterrissage sur Mars est prévu le 26 novembre 2018, étudiera la structure et la composition interne de la Planète Rouge, afin de nous aider à comprendre comment les planètes rocheuses, et notamment la Terre, se sont formées et ont évolué. Il sera accompagné pour ce voyage de deux CubeSats appelés MarCO, qui relaieront les données vers la Terre. Ce seront les premiers Cubesats interplanétaires. A voir en direct, à partir de 14h30 ici :

 

16 mai : EVA

Les astronautes de la NASA, Ricky Arnold et Drew Feustel (à gauche et au centre ci-dessous) réalisent une sortie extravéhiculaire (EVA) hors de la Station spatiale internationale pour changer leur équipement de contrôle thermique qui assure le refroidissement des différents systèmes de la station. Le début de la sortie est prévu à 14h10 (heure de Paris) et elle devrait durer environ 6h30. A voir en direct ici : https://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/#public

19 mai : GRACE-FO

Lancement sur une Falcon 9, depuis la base aérienne de Vandenberg en Californie, des satellites jumeaux de la mission Grace Follow-On, développés par la Nasa et le Centre allemand de recherche en géosciences (GFZ). Grace FO va poursuivre et améliorer les mesures de variations de la gravité sur la surface de la Terre, prenant la suite de la mission originelle Grace (2002). Cela permettra de produire une nouvelle carte du champ de gravité tous les 30 jours et de suivre l’évolution du cycle de l’eau terrestre en surveillant les changements dans la répartition des masses sur le globe. Précision : le premier étage de la Falcon 9 de SpaceX sera un booster ayant déjà volé.

Direct vidéo à suivre ici : http://www.spacex.com/webcast

20 mai : Cygnus

Lancement du vaisseau-cargo américain Cygnus CRS 9 par une fusée Antares, développés par la société privée américaine Orbital TK. Avec la société privée SpaceX, elle est chargée par la Nasa d’assurer le ravitaillement de la station spatiale internationale. La fusée partira du Mid-Atlantic Regional Spaceport (Mars), une base de lancement dédiée aux tirs de lanceurs commerciaux, située sur l’île de Wallops, dans l’État de Virginie. Le vaisseau s’amarrera à l’ISS deux jours plus tard. A suivre en direct ici (lancement prévu à 11h04 heure de Paris):  https://www.nasa.gov/multimedia/nasatv/#public

30 mai : Prisma

Mise en orbite du satellite d’observation de la Terre Prisma de l’Agence spatiale italienne, sur un lanceur Vega à partir du spatioport de Kourou, en Guyane. Ce satellite, qui combine un capteur hyperspectral avec une caméra panchromatique, permettra de déterminer la composition chimico-physique des régions observées. Cela offre de nombreuses applications, dans les domaines de la surveillance environnementale, de la gestion des ressources, de l’identification et de la classification des cultures, de la lutte contre la pollution, ou de la sécurité nationale. Cette mission, postée à 615 km d’altitude est prévue pour durer 5 ans.

? mai : Shenzhou

La prochaine mission spatiale habitée chinoise, Shenzhou-12, sera la première de la nouvelle station spatiale chinoise, Tiangong-2. Elle partira de la base spatiale de Jiuquan, dans le désert de Gobi, sur une fusée Longue-Marche 2F. Un nouveau système de guidage et d’amarrage sera testé, afin de diminuer les temps de transfert vers la station de deux jours à 6 heures.

? mai : Chang’e 4

La mission de relais Chang’e 4 est un satellite chinois de transmissions des signaux qui seront émis par le rover Chang’e 4 qui doit atterrir en fin d’année sur la face cachée de la Lune, dans le bassin polaire Aitken. Il a été rebaptisé récemment Queqiao, « pont de la Pie » (dans un conte folklorique chinois, les pies forment un pont avec leurs ailes la septième nuit du septième mois du calendrier lunaire pour permettre à Zhi Nu, la septième fille de la déesse du ciel, de traverser et de rencontrer son mari bien-aimé, séparé d’elle par la Voie Lactée). Outre la fonction de relais, l’engin spatial de 425 kg porte également un détecteur radio afin de fournir des images en ondes radio basse fréquence du ciel. La mission devrait être lancée en mai sur une fusée Longue-Marche 4 et elle devrait durer plus de cinq ans pour soutenir d’autres missions de longue durée. Queqiao sera accompagné de deux microsatellites développés par le Harbin Institute of Technology, baptisés « Longjiang-1 » et « Longjiang-2 ».

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V

Publicités