« Les astéroïdes seront-ils les vaisseaux spatiaux du futur ? »

Les Evolving Asteroid Starships représentent peut-être le futur de la colonisation spatiale. L’Université de Technologie de Delft pense en effet que les astéroïdes voguant à travers l’espace pourraient parfaitement être utilisés à terme comme des vaisseaux spatiaux.

Coloniser d’autres mondes n’a rien de facile. Trouver un endroit susceptible d’accueillir durablement des colons n’est en effet qu’une partie du problème.

Le vrai défi consiste en effet à construire un vaisseau capable d’atteindre ces planètes distantes tout en subvenant aux besoins de son équipage.

Les astéroïdes, futurs vaisseaux spatiaux de l’humanité ?

L’Université de Technologie de Delft s’intéresse depuis longtemps à cette problématique et un groupe d’étudiants et de chercheurs a ainsi imaginé un vaisseau spatial d’un nouveau genre, un vaisseau directement élaboré à partir des astéroïdes voguant à travers l’espace.

La DSTART, c’est le nom de l’équipe scientifique, estime en effet que l’avenir du voyage spatial se trouve peut-être dans ces immenses blocs se déplaçant à travers les systèmes stellaires.

En réalité, ces chercheurs pensent qu’il serait tout à fait possible de construire un véhicule spatial interstellaire à partir d’un astéroïde creusé et spécialement aménagé pour l’occasion.

Contrairement aux vaisseaux spatiaux traditionnels, un tel véhicule n’aurait effectivement pas besoin d’un système de propulsion ou même de carburant pour fonctionner et se déplacer à travers l’espace.

La principale difficulté, outre de pouvoir modifier la trajectoire de ces corps, serait en effet de mettre au point un système autosuffisant capable d’assurer la survie des personnes présentes à son bord :

« Nous avons besoin d’une technologie spatiale autosuffisante et évolutive capable de supporter les nombreuses décennies nécessaires pour passer de notre système solaire à un autre », a expliqué Angelo Vermeulen, l’homme à la tête de la fine équipe.

MELiSSA à la rescousse

La DSTART n’est cependant pas la seule à s’intéresser à cette délicate question et l’ESA travaille ainsi depuis plusieurs décennies sur un projet très ambitieux : MELiSSA, pour Micro-Ecological Life Support Alternative.

Comme chacun le sait, à l’heure actuelle, l’ISS est souvent approvisionnée en oxygène, en eau et en nourriture. Si envoyer régulièrement des cargos en direction d’une station spatiale située à quatre cents kilomètres de la surface de notre planète ne présente plus de difficultés majeures, il en va tout autrement pour ravitailler un vaisseau en partance pour une autre planète ou – pire – pour un autre système.

L’ESA en a parfaitement conscience et c’est précisément ce qui a poussé les chercheurs de l’agence européenne à travailler sur MELiSSA.

L’idée de ce projet consiste en effet à transformer un vaisseau spatial en écosystème fermé et autosuffisant, un écosystème permettant aux colons et aux voyageurs spatiaux de produire leur propre oxygène, leur propre eau et leur propre nourriture sans avoir besoin d’un quelconque ravitaillement.

La DSTART a suivi avec la plus grande attention le projet et les chercheurs de l’équipe pensent que le système MELiSSA pourrait parfaitement trouver sa place sur ce genre de vaisseaux spatiaux. Du moins en théorie.

En pratique, nous sommes en effet encore loin de disposer de toute la technologie nécessaire à un tel projet. Toutefois, les chercheurs de l’Université Technologique de Delft ont la ferme intention de poursuivre dans ce sens et ils présenteront ainsi leur toute première simulation informatique le mois prochain durant l’atelier AgroSpace-MELiSSA de Rome.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V

Publicités