« La pollution de l’air tue 7 millions de personnes chaque année »

C’est officiel : selon un récent rapport de l’OMS la pollution de l’air fait plus de morts que le sida, les accidents de la route, le diabète et la tuberculose réunis.

Un rapport effrayant

Le rapport du 2 mai de l’OMS fait froid dans le dos… Tous les ans dans le monde, 7 millions de personnes meurent de l’ingestion de particules finesliées à la pollution. L’OMS reconnait le facteur pollution comme facteur de risque majeur responsable de 70 % des décès dans le monde, dans 29 % des morts par cancer du poumon, dans 25 % par accident vasculaire cérébral (AVC), dans 24 % par infarctus et dans 43 % des maladies pulmonaires chroniques obstructives (broncho-pneumopathies, asthme…). Encore plus grave neuf personnes sur dix soit 91 % de la population sont exposées quotidiennement à un air vicié par de hauts niveaux de polluants.

Les enfants sont les premiers touchés par ces risques. La pneumonie fait rage chez les moins de cinq ans et l’OMS alerte également sur le cas des femmes, qui dans les pays en développement, sont encore bien trop souvent amenées à cuisiner au four à charbon et à inhaler des fumés toxiques. Les régions les plus touchées par le phénomène sont l’Asie du sud est et le Pacifique occidental dont la Chine avec 2 millions de morts chacune et l’Afrique avec 1 million de morts. Suivent l’ensemble du continent européen avec 500 000 morts et l’Amérique semble être celle qui s’n sort le mieux avec 300 000 décès.

Les données de l’OMS sont cette année bien plus complètes que lors du dernier rapport de 2016 avec une collecte effectuée dans 4 300 villes de 108 pays. Le continent africain manque cruellement de données sur la pollution de son air puisque seul huit de ses 47 pays ont des données à étudier.

Des perspectives optimistes malgré tout

Malgré ce triste tableau, le directeur de l’OMS est optimiste, pour lui « des leadeurs politiques, à tous les niveaux, et notamment des maires, commencent à prendre le sujet au sérieux et à agir ». Dans tous les pays des prises de conscience ont lieu et des décisions sont prises localement ou nationalement. En Chine, le gouvernement a interdit le chauffage au charbon, Mexico a annoncé la fin des véhicules Diesel d’ici 2025.

En janvier, Karmenu Vella, le commissaire à l’environnement avait convoqué les ministres de l’écologie de plusieurs pays européens pour leur demander de prendre des mesures de protection de leurs citoyens. Faute de mesures prises, la cour de justice de l’union européenne devrait, fin mai, infliger des sanctions aux mauvais élèves. D’autres pays du monde n’ont, eux, pourtant toujours pas saisi l’ampleur du problème à l’instar de l’Inde où la pollution fait à elle seule 1 millions de morts chaque année.

L’OMS organisera à Genève du 30 octobre au 1 novembre, la première conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé pour tenter de convaincre les pays de l’importance de la lutte contre la pollution.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V 

Publicités