« Ils ont perdu la trace de 900 astéroïdes ! »

De 2013 à 2016, de nombreux astéroïdes ont été ajoutés à la liste des objets spatiaux qui sont passés à proximité de la Terre. La liste est répertoriée sous le nom de NEA, pour Near Earth Asteroids. On peut compter 17 030 nouveaux objets spatiaux entre cette période. L’existence de 11% de ces objets n’a toutefois pas été confirmée. Selon une étude récemment publiée, les astronomes ont perdu la trace de 900 astéroïdes. Les chercheurs ne les retrouvent plus et ne savent pas où les replacer. Si jamais l’un d’eux représentait une menace pour la Terre, ils seraient de ce fait incapables d’en mesurer l’ampleur.

Les observations qui ont été faites par les experts n’ont pas suffi à déterminer dans quelles orbites se trouvent ces corps. Quoi qu’il en soit, c’est un problème que les scientifiques devront fatalement parvenir à résoudre à un moment.

Une menace invisible

Pour déterminer la trajectoire d’un astéroïde, il est nécessaire d’observer plusieurs fois le rocher sur une période d’une heure. Selon Peter Veres, chercheur au Centre for Minor Planets, le facteur principal pour déterminer la localisation et la trajectoire d’un astéroïde est le temps d’observation.

Il faut vite agir selon l’astronome : « Demain, cet objet pourrait être de l’autre côté du ciel et personne ne saura où il se trouve. » Il faut environ 20 heures à un télescope avant de signaler l’existence ou non d’un NEA possible, ce qui rend la tâche encore bien plus compliquée.

La perte de trace des astéroïdes est certes problématique, mais le réel danger reste leur taille.

Tout dépend de leur taille

Il est impossible de calculer le temps qu’ils prendront pour arriver jusqu’à la Terre dans l’avenir. Ni même de calculer l’ampleur des dommages qu’ils pourraient causer à la planète. Selon Peter Veres et ses collaborateurs, le plus grand des NEA a plusieurs kilomètres de diamètre et il pourrait par conséquent provoquer d’énormes dégâts en cas de collision frontale.

Ces 900 astéroïdes qui ont disparu peuvent être une source de problème considérable à l’avenir. Toutefois, pour le moment, il n’y a pas encore lieu de s’alarmer. Selon les statistiques, un objet de 20 mètres de circonférence n’atteindra la terre que dans 50 ou 100 ans et seulement, 10% à 20% des astéroïdes sont proches de la Terre.

L’échelle de Turin est, en astronomie, une méthode servant à catégoriser les risques d’impacts d’objets géocroiseurs, tels les astéroïdes ou les comètes. Graduée de 0 (aucune chance de collision) à 10 (collision certaine entraînant une catastrophe climatique globale), elle est destinée à donner une indication simple des estimations de la gravité d’une collision, en combinant les probabilités d’impact et le potentiel destructeur, en une seule valeur.

– Un objet de 10 à 100 m parvient sur la Terre tous les 100 à 10 000 ans : les dégâts (cratère) sont alors à l’échelle d’une région.

– Un astre de 100 m à 1 km arrive sur le sol terrestre tous les 10 000 à 300 000 ans : les dégâts sont à l’échelle d’un continent.

– Un astéroïde de 10 km s’écrase sur la Terre tous les 100 millions d’années : toute vie sur Terre serait anéantie.

En savoir plus sur les astéroïdes: https://ovnis-videos.com/category/categories/espace/les-asteroides-cometes/

Sources

Profitez-en pour vous abonner à notre chaîne YouTube et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités