« Facebook et YouTube: vers du contenus payants ? »

Facebook a déclaré dans un communiqué paru le 20 juin 2018 que le réseau social allait tester une nouvelle fonctionnalité sur sa plateforme. Cette fonctionnalité consiste à permettre à certains administrateurs de groupes sur Facebook de facturer l’accès à leur groupe aux utilisateurs du service. YouTube n’est pas en reste non plus. Cette plateforme mondiale  s’apprête à changer les règles du jeu pour ses créateurs de contenus. Ceux-ci pourront, en dehors des revenus publicitaires, bénéficier d’une rémunération supplémentaire. Décryptage…

Facebook a déclaré dans un communiqué paru le 20 juin 2018 que le réseau social allait tester une nouvelle fonctionnalité sur sa plateforme. Cette fonctionnalité consiste à permettre à certains administrateurs de groupes sur Facebook de facturer l’accès à leur groupe aux utilisateurs du service. Cette facturation prendra la forme d’un abonnement mensuel qui peut aller de 4,99 $ à 29,99 $.

Pour le moment, cette fonctionnalité est uniquement accessible à quelques groupes ciblés, dont les groupes qui se focalisent sur les parents, sur la cuisine ou encore sur l’aménagement d’intérieur.

Les administrateurs de ces groupes créeront alors un sous-groupe spécialement conçu pour les utilisateurs ayant payé le droit d’adhésion.

Parmi ces groupes payants figurent le groupe Organize My Home de la blogueuse Sarah Mueller et le groupe de parents The Grown and Flown Parents.

Une proposition alléchante pour les administrateurs de groupe

À la base, Facebook est un réseau communautaire non payant. Pourtant, le réseau social déclare que, d’une part, donner la possibilité à certains administrateurs de facturer l’adhésion à leur groupe n’est que justice étant donné les efforts qu’ils déploient pour animer le groupe, apporter de nouveaux contenus et attirer de nouveaux membres.

D’autre part, comme les administrateurs gagneront de l’argent via leur groupe, cela leur donnera la possibilité d’améliorer les contenus qu’ils délivrent à leurs membres. Ils pourront également élargir les perspectives de leur groupe en élaborant avec leurs membres des projets ou même en effectuant des activités hors du réseau social.

Une perspective risquée auprès des utilisateurs

Le seul problème de cette fonctionnalité est le fait que les administrateurs auront ainsi deux groupes différents à gérer : le groupe gratuit et le groupe payant. Par conséquent, les membres du groupe non payant se sentiront lésés du fait que ceux du groupe payant bénéficieront de contenus privilégiés.

En d’autres termes, en mettant en place cette fonctionnalité, Facebook cherche à accroître le sentiment d’exclusivité aux personnes qui font partie des groupes payants, ce qui risque pourtant de faire baisser la côte des groupes auprès des utilisateurs qui ne veulent pas payer pour accéder à des contenus de qualité.

En tout cas, les utilisateurs qui souhaiteront adhérer à ces sous-groupes payants devront prévoir une dépense d’environ 360 dollars en abonnement annuel.

Youtube s’apprête à changer les règles du jeu pour ses créateurs de contenus. Ceux-ci pourront, en dehors des revenus publicitaires, bénéficier d’une rémunération supplémentaire.

Previously on Youtube…

À l’heure actuelle, la principale source de revenus publicitaires pour les Youtubeurs reste la publicité. Quelle soit visible en début de vidéo, via une vidéo sponsorisée ou encore un placement de produit, la publicité sur Youtube est une source de revenus non négligeable pour tous les créateurs de contenus vidéo. Ces revenus publicitaires reviennent directement à Youtube qui en redistribue ensuite une partie aux créateurs. Accusée de « ne redistribuer que des miettes« , la plateforme est prise dans la tourmente d’un conflit qui l’oppose à ses chers producteurs de contenus. Une situation qui ne peut plus durer si la société ne veut pas voir ses Youtubeurs partir à la concurrence.

Main tendue. Paume ouverte ?

Alors que les relations entre la plateforme et ses membres se sont tendues au fil des mois, l’entreprise semble vouloir faire un pas vers eux. Une offre qui prend l’image d’une main tendue vers ces personnes qui font vivre la plateforme en attirant toujours plus d’internautes. Dorénavant, la petite phrase lâchée en début ou fin de vidéo « Abonnez vous à la chaîne » prendra tout son sens. Il est, en effet, question de payer un abonnement payant pour avoir accès à du contenu exclusif. Un abonnement qui devrait, selon toute vraisemblance, être de 5€ par mois. Néanmoins, ces abonnements seront disponibles exclusivement pour les chaînes disposant de plus de 100 000 abonnés. En outre, Youtube va aussi permettre à ses Youtubeurs de vendre leurs produits dérivés directement sur la plateforme. Moyennant une commission au passage ?

Sources Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V 

Publicités