« La NASA veut plonger en état d’hibernation les futurs astronautes pour Mars »

La ruée vers Mars est au cœur de la plupart des recherches aérospatiales. Bon nombre de robots et de sondes ont déjà été envoyés sur cette planète afin d’en déterminer la composition et estimer si une vie y est possible. Récemment, on a pour projet d’envoyer des Hommes pour la première fois sur Mars grâce à une technique d’hibernation.

Une technique inspirée de la médecine

Le problème principal qui s’oppose à l’envoi d’Hommes sur Mars est la logistique. En effet, un voyage vers Mars dure en moyenne 6 mois et pendant ce laps de temps, il faut pouvoir maintenir l’équipage en bonne santé et prévoir ainsi un stock de vivres qui pèserait trop lourd pour la fusée. De plus, passer 6 mois confiné dans un si petit espace pourrait avoir des séquelles psychologiques sur les astronautes. De nombreuses recherches ont alors été menées pour améliorer les conditions de voyage et récemment les équipes de John Bradfordà Atlanta ont découvert que l’on pouvait utiliser la technique de l’hibernation.

Il s’agit en fait d’une adaptation de l’hypothermie thérapeutique utilisée en médecine pour les cas d’arrêts cardiaques ou d’encéphalopathie infantile. Cela consiste en un maintient de la température corporelle à 33 °C pendant 48 heures afin de ralentir le flux sanguin, et de plonger les patients dans un profond sommeil. Ce processus a été présenté par John Bradford et son équipe au Sommet Hello Tomorrow en 2017.

Hiberner pour patienter

Il se trouve que lorsque le corps se trouve dans cet état de stase, il consomme moins d’énergie et demande donc près d’un tiers de moins de ressources qu’en temps normal, ce qui réglerait le problème de stockage de la nourriture. De plus, ils ont estimé qu’avec des recherches supplémentaires, ils seront capables de prolonger cet état jusqu’à 8 jours, en entrecoupant chaque période avec deux jours d’éveil. Ces périodes d’éveil seront faites en rotation entre tous les membres de l’équipage, ainsi, il y aura toujours au moins une personne réveillée à bord pour veiller sur les autres.

Ces moments de stase permettront aux astronautes de ne pas rester éveillés pendant les 6 mois que durera le trajet. Cela pourra donc limiter les risques psychologiques que cette période de confinement pourrait entraîner.

Les recherches avancent à grands pas

Dans les années à venir, les chercheurs souhaiteraient prolonger la période de stase des astronautes afin de réduire encore plus pour eux la pression psychologique et leur donner l’impression que le trajet dure bien moins que 6 mois. Les recherches de Bradford et de son entreprise SpaceWorks ne sont pas les seules à être effectuées par-delà le monde mais elles sont pour l’instant les plus à jour. L’entreprise a d’ailleurs bénéficié d’une subvention de la NASA à hauteur de 500 000 $. L’enjeu maintenant est de trouver un moyen sûr de plonger les corps dans cet état d’hibernation et surtout de pouvoir les réveiller sans mettre en péril leur santé.

D’ailleurs, SpaceWorks ne compte pas s’en tenir uniquement au domaine astronomique. En effet, l’entreprise compte bien pouvoir appliquer ses recherches au domaine médical et ainsi donner de meilleures opportunités aux chirurgiens lors des opérations dangereuses. En attendant, on estime que la possibilité d’envoyer les premiers Hommes sur Mars serait prévue pour 2030, le temps que les recherches avancent, aussi bien concernant le maintien de l’équipage que l’amélioration des fusées.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités