« SIMP J01365663 + 0933473 »

A 20 années-lumière de la Terre cet objet de masse planétaire possède un incroyable champ magnétique. 

« SIMP J01365663 + 0933473 » : c’est le nom compliqué choisi par les astronomes pour nommer l’astre identifié dès 2016 par le Very Large Array, un radiotélescope installé au Nouveau-Mexique. Au départ les astronomes ont cru être face à une naine brune, une étoile trop peu massive pour qu’en son cœur se déclenchent les réactions nucléaires susceptibles de « l’allumer » et de la faire briller durablement. Mais de nouvelles observations indique qu’il s’agirait en fait d’une planète de 12 fois la masse de Jupiter. La différence entre les deux reste tout de même assez mal définie.

Planète errante ou étoile ratée ?

C’est principalement la masse qui permet de faire le distinguo entre une naine brune et une planète errante : les astronomes utilisent comme règle générale la masse sous laquelle la fusion du deutérium n’est plus possible, connue sous le nom de « limite de combustion du deutérium ». Elle équivaut à environ 13 fois la masse de Jupiter or les nouvelles mesures faites par le VLA estime celle de SIMP à 12,7 fois celle de Jupiter. L’objet se situe donc à la limite entre une planète et une naine brune et sa classification pourrait évoluer avec d’autres observations plus précises à l’avenir. SIMP est également remarquable par la présence d’un intense champ magnétique l’entourant qui est 200 fois plus important qu’autour de Jupiter. Son intensité ne s’explique pas encore mais les auteurs de l’étude qui est publiée dans The Astrophysical Journal estiment qu’il pourrait être produit par des interactions entre la planète et une ou plusieurs lunes.

Depuis quelques années, les découvertes de planètes ou d’astres « perdus dans l’espace » se multiplient. Les astronomes ont en particulier identifié une population de corps de la taille de Jupiter, situés entre 10.000 et 20.000 années lumière de la Terre, qui n’appartiendraient à aucun système stellaire. Ces solitaires seraient en orbite autour du centre de notre galaxie plutôt qu’autour d’une étoile. Leur nature n’est pas encore clairement définie et les astronomes estiment qu’il pourrait s’agir de planètes expulsées de leur système ou de naines brune.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités