« Le programme spatial de ce mois de Septembre 2018 »

Au menu de ce mois de rentrée : un vaisseau japonais vers l’ISS, une compétition internationale de rovers, un satellite russo-allemand dédié aux hautes énergies cosmiques, un autre complétant une constellation de satellites météorologiques et (peut-être) le nouveau petit lanceur de Virgin Orbit.

  • 10 septembre : le Japon vers l’ISS

La fusée japonaise H-IIB partira du centre spatial Tanegashima (Japon) en emportant le 7e vaisseau cargo HTV (H-II Transfer Vehicle), également appelé Kounotori (cigogne blanche en japonais), entièrement développé et fabriqué au Japon. Il atteindra la Station spatiale internationale (ISS) six jours plus tard, avec environ 6 tonnes de fret destiné à l’équipage de six personnes, actuellement en orbite, notamment un ensemble de six batteries au lithium-ion qui devrait fournir de l’énergie à la station pour ses dernières années de service.

  • 14 au 16 septembre : “l’European Rover Challenge” (ERC)

La quatrième édition de cette compétition internationale de robotique se tiendra à Starachowice, en Pologne. Des équipes de concepteurs de robots mobiles s’affronteront pour accomplir des tâches analogues à celles effectuées par les rovers à la surface de Mars et de la Lune. L’ERC veut ainsi faire émerger des solutions techniques pour les futures missions robotiques de la Nasa et de l’agence spatiale européenne (ESA).

  • 15 septembre : hautes énergies cosmiques

Une fusée russe Proton lancera depuis la base spatiale de Baïkonour au Kazakhstan le satellite Spektr-RG, un observatoire spatial en rayons X et gamma, développé avec l’Institut Max-Planck (Allemagne). Cette mission, qui doit durer au moins sept ans, permettra de recenser les sources de rayons X et les trous noirs dans les galaxies voisines, à l’aide de cinq télescopes observant le ciel dans des gammes d’énergie différentes.

  • 19 septembre : météorologie de précision

La fusée Soyouz partira du Centre spatial guyanais pour mettre en orbite Metop-C, le troisième (et dernier) satellite de la constellation MetOp développée par l’ESA et Eumetsat, l’organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques. Il s’agit du premier système météorologique européen opérant depuis une orbite polaire héliosynchrone. Metop-A a été placé en orbite en 2006, Metop-B en 2012.

  • ?? septembre : vol inaugural pour le lanceur de Virgin

Il est possible que la société privée britannique Virgin Orbit effectue ce mois-ci le vol de test de son lanceur à deux étages LauncherOne. Il sera lancé depuis son avion gros porteur Boeing 747 baptisé Cosmic Girl. Ce lanceur est destiné au marché des petits satellites d’environ 500 kg en orbite basse. Un contrat a été signé en 2016 pour le lancement de 39 satellites de la méga-constellation One Web.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités