« Images fascinantes de l’astéroïde Ryugu »

Les deux rovers sautillants Minerva-II-1 ont entamé leur exploration de la surface de Ryugu. Ils nous livrent une première série d’images fascinantes de cet astéroïde né il y a quatre milliards et demi d’années.

C’est une pluie d’images inédites de la surface de Ryugu qui vient tomber sur Terre. Très attendues depuis la libération des deux rovers MinervaII-1, les voici partagées sur Internet après avoir été transmises du vaisseau mère Hayabusa-2, actuellement à un peu plus de 300 millions de kilomètres, là où se situe cet astéroïde cubique de près d’un kilomètre de large.

Le 23 septembre dernier, la Jaxa, l’agence spatiale japonaise confirmait que ses rovers 1A et 1B avaient bien touché le sol très rocailleux de (162173) Ryugu et avaient même commencé à sautiller. On découvrait alors des clichés volés juste après leurs largages et leurs rebonds (voir article plus bas). Rappelons qu’avec cet exploit, le Japon est entré dans l’histoire pour avoir déployé avec succès pour la première fois des robots mobiles sur un astéroïde.

Le rover 1B a pu faire un petit film de 15 images de la surface de Ryugu, le 23 septembre. 

Ryugu est un coffre aux trésors

Et maintenant ? Les deux rovers armés d’instruments de mesure et de caméras vont nous faire connaître petit à petit cet environnement jonché de rochers. Depuis leur arrivée, ils ont déjà effectué plusieurs sauts, nous dévoilant les paysages fantastiques de ce petit îlot rocheux qui se promène entre Mars et Vénus et croise notre orbite. Ces premières images sont extraordinaires et fascinantes. On imagine le bonheur ressenti par toute l’équipe scientifique de la mission Hayabusa-2.

Et ce n’est qu’un début. Arrivée fin juin dans l’environnement de l’astéroïde, la sonde réalise plusieurs survols, s’approchant jusqu’à quelques dizaines de mètres de la surface. Dans quelques jours, le 3 octobre, un autre événement nous attend : la descente du robot Mascot, du CNES. D’autres Minerva vont suivre, sans oublier la capture d’échantillons du sol, programmée en novembre ou décembre 2019, avant son retour vers sa planète d’origine…

Le nom de Ryugu fait référence au Ryūgū-jō d’une légende du Japon ancien. C’est un palais sous-marin de forme carrée empli de trésors par le dragon Ryūjin. L’astéroïde de type C conserve, lui, une multitude d’informations sur le Système solaire primitif, et donc sur la naissance des planètes, de la Terre, sur l’histoire de l’eau, etc. Un vrai trésor pour les scientifiques.

Sources

Réagissez à cet article en nous laissant un commentaire.

Profitez-en pour vous abonner  et suivre d’autres reportages tout aussi passionnants.

« Un petit clic sur la publicité ci-dessous ne vous engagera en rien mais contribuera à la bonne continuation d’Ovnis Videos. La publicité peut ou ne pas apparaître suivant votre type de navigateur et de bloqueur de publicité utilisé. Merci de votre fidélité à O.V »

Publicités